Du nouveau dans la certification périodique

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°14 - 10 avril 2024
Information dentaire

Même si la certification périodique des professionnels de santé est théoriquement entrée en vigueur le 1er janvier 2023, quelques textes réglementaires restent à publier pour que le dispositif soit totalement opérationnel. Un décret paru au Journal officiel du 24 mars apporte quelques briques supplémentaires à l’édifice.
Pour satisfaire son obligation, tout professionnel de santé en exercice relevant d’un Ordre (chirurgiens-dentistes, médecins, sages-femmes, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues) devra attester avoir réalisé, au cours « d’une période de six ans », « au moins deux actions » pour « chacun » des quatre objectifs constituant le socle de la certification périodique : l’actualisation des connaissances et des compétences ; le renforcement de la qualité des pratiques ; l’amélioration de la relation avec les patients et une meilleure prise en compte de sa propre santé. Soit huit actions au total. Ces actions seront à choisir parmi celles prévues dans les « référentiels » de certification élaborés par les Conseils nationaux professionnels (CNP) de chaque profession. Selon le décret, ces référentiels peuvent contenir des actions de formations diverses : actions de DPC, formations diplômantes (DU), formations obligatoires (radioprotection, gestes d’urgence, etc.)…

La période de six ans commence, « pour tout nouvel exercice ou reprise d’exercice, à compter de la date d’inscription à l’Ordre ». Pour ceux qui exerçaient avant 2023, la première période est de neuf ans, puis tous les six ans. À noter enfin, et c’est important, que toutes les actions de formation réalisées depuis le 1er janvier seront prises en compte pour établir que le professionnel de santé a respecté son obligation de certification périodique au titre de la première période. Il convient donc de garder précieusement ses attestations de formation. D’autres décrets devraient venir préciser les attentes précises pour chacune des professions, les modalités de contrôles par les Ordres ou encore les conditions de gestion et d’accès aux comptes individuels de certification en cours de développement par l’Agence du numérique en santé.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...