Exercice groupé, baisse de rémunération : les propositions choc de la Mutualité

  • Publié le .
Information dentaire

Dans le cadre du « Ségur de la santé », la Mutualité Française propose, le 17 juin « de mettre fin » d’ici à 5 ans « à l’exercice isolé » des professionnels de santé et de faire de « l’exercice en équipe et en réseau » au sein « d’Espaces de Santé Pluriprofessionnel (ESP) » la règle.

Et, pour y parvenir le rapidement possible, la Mutualité propose : la baisse « sensible » de la rémunération des professionnels de santé « intervenant en dehors d’un ESP », et « la rémunération au forfait des soins faisant intervenir plusieurs professionnels ». Ces deux propositions n’étant pas chiffrées.

Le regroupement des professions de santé serait, selon la Mutualité, dans l’air du temps : « seuls 3 % des internes envisagent aujourd’hui un exercice libéral isolé. L’exercice regroupé, dans le cadre d’une activité mixte, libérale en groupe ou en maison de santé pluridisciplinaire, est largement plébiscité par 72 % d’entre eux », indique-t-elle à l’appui d’une enquête de la commission jeunes du Conseil National de l’Ordre des Médecins en 2019.

Sur ce sujet, la Mutualité est à l’unisson du Président de la République. « Je veux que l’exercice isolé devienne une aberration », avait-il lancé le 18 septembre 2018 en présentant son plan « Ma santé 2022 », une restructuration « pour les cinquante années à venir » (👉 https://bit.ly/3ej4v3y). Ce plan prévoit le déploiement de mille Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) « pour mailler le territoire national à l’horizon 2022 ».

Les syndicats de médecins ont réagi fraîchement à ces propositions, qualifiées de « provocations » tout comme Les CDF qui estiment dans un communiqué du 18 juin que la « Mutualité perd les pédales ». « Derrière cette vision bureaucratique, issue de technocrates éloignés des réalités de terrain, se cache une volonté décisionnaire et centralisée de maîtrise des coûts, axée sur la seule gestion du risque, s’agace le syndicat. Plutôt que de faire des propositions en dépit du bon sens, nous invitons la Mutualité à s’occuper de ce qui la concerne, notamment de faire en sorte de diminuer ses frais de gestion pour permettre une meilleure couverture de ses adhérents. »

Thèmes abordés

Commentaires

Une réponse à “Exercice groupé, baisse de rémunération : les propositions choc de la Mutualité”

  1. Jacques francois Albertini jacques-francois dit :

    c’est ça on va tous se regrouper comme ca ils vont bien nous surveiller bien nous taxer et apres finir par nous salarier
    fini l’evolution de la profession
    vous en connaissez beaucoup des praticiens mutualistes qui font des formations digne de ce nom?

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Téléconsultation : la prise en charge intégrale prolongée

Dans le cadre du projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire et modifiant le Code de...
Politique de santé

« Soyez fiers de votre bouche »

La Fédération Dentaire Internationale (FDI) lance déjà la prochaine journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2022 qui aura lieu le 20 mars avec...
Politique de santé

Numérique en santé : un mémento pour les libéraux

Bien sauvergarder ses données, sécuriser son matériel informatique, réagir en cas d’attaques, créer des mots de passe robustes, appliquer les...
Politique de santé

Les professionnels de santé s’inquiètent des conditions de mise en place du tiers payant sur la part complémentaire

L’Union nationale des professionnels de santé (UNPS) qui regroupe 23 syndicats représentatifs des professions de santé libérales dont la FSDL et Les CDF...
Politique de santé

« Mon espace santé » en phase pilote

« Mon Espace Santé » est un espace numérique sécurisé et individualisé qui doit permettre à chaque Français de stocker ses informations médicales et de les partager avec les professionnels de santé...
Politique de santé

Article réservé à nos abonnés Le congé maternité : cinq questions clés

Quelle que soit votre situation, vous bénéficiez automatiquement d’un congé de maternité, en partie avant votre accouchement, et en partie...