Grâce aux assistants médicaux, les médecins voient plus de patients

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°26 - 29 juin 2022
Information dentaire

Sur le modèle des assistant(e)s dentaires, le métier d’assistant médical a été créé en 2020. Destinés à permettre au médecin de dégager du temps médical, ces assistant(e)s peuvent remplir des tâches administratives (accueil du patient, recueil des données, etc.), des missions liées à la consultation (aide au déshabillage et à l’habillage, mise à jour du dossier patient, etc.) ou des missions d’organisation du cabinet. L’emploi d’un assistant donne lieu au versement d’une aide par l’assurance maladie.

Selon un bilan de cette dernière, relayé par Le Quotidien du médecin du 16 juin, le dispositif fonctionne déjà très bien. À la fin du mois de mai, 3 112 contrats d’aide à l’embauche d’assistants médicaux avaient été signés par des médecins libéraux avec leur CPAM, soit dix fois plus qu’en janvier 2020. Dans 78 % des cas, ces contrats sont signés par des médecins généralistes (près d’un quart sont des médecins nouvellement installés). Près de la moitié des embauches se font à mi-temps.

Surtout, les médecins qui ont embauché un(e) assistant(e) ont vu leur nombre de patients augmenter de près d’un quart (+ 22 %). Les contrats se répartissent à moitié-moitié entre les zones sous-denses (1 602 contrats, 52 %) et les zones denses (48 %). Quant au profil de ces assistant(e)s, plus de la moitié (55 %) sont d’anciennes secrétaires médicales, un petit quart des ex-infirmières et aides-soignantes, le reste ne vient pas du secteur.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...