Hausse des taux de vaccination

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Alors que l’obligation vaccinale ne concerne que les enfants nés depuis le 1er janvier 2018, la couverture vaccinale contre plusieurs maladies a progressé entre janvier et mai 2018, s’est félicitée Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, le 27 septembre. Par exemple, l’injection d’une dose de vaccin contre les infections à méningocoques C, recommandée à 12 mois, est passée de 56,8 % à 62,4 % (+ 5,6 %), la première dose de vaccin rougeole-oreillons-rubéole, recommandée à 12 mois, est passée de 72,41 % à 75,0 % (+ 2,6 %) et le taux de couverture pour la première dose contre les infections à papillomavirus humains (HPV), destinée aux jeunes filles âgées de 11 à 14 ans, a progressé de 3,5 %.
« Ces observations illustrent les effets de la mobilisation des pouvoirs publics et de leurs partenaires pour rappeler l’importance de la vaccination », note la ministre. Les premières données concernant des enfants nés en 2018 montrent également un accroissement de la couverture vaccinale. Ainsi, 97,8 % des nourrissons nés en mai 2018 ont reçu leur première vaccination en utilisant les vaccins hexavalents (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite B et méningite non épidémique) contre 92,3 % en mai 2017 (+ 5,5 %)

Laisser un commentaire