Homéopathie : Désaccords patients/médecins autour des granules

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Alors que les Français sont convaincus des bienfaits de l’homéopathie, les médecins sont beaucoup plus réticents, montre un sondage Odoxa auprès de 995 personnes et 190 médecins publié le 31 janvier.
75 % des Français sont convaincus, mais 66 % des médecins sont sceptiques, voire hostiles à l’égard des granules. Ces derniers sous-estiment le recours de leurs patients à l’homéopathie. Selon eux, environ un quart de leur patientèle y a recours, alors qu’en réalité 52 % des Français l’utilisent régulièrement. Seul un médecin sur quatre a déjà recommandé de l’homéopathie à un patient. Et encore, lorsqu’ils le font, c’est une fois sur deux (51 %) sans vraiment croire à son efficacité ou parce qu’ils croient à son effet placebo (41 %), voire parce que le patient l’exige et qu’ils ne veulent pas se « battre » avec lui (8 %).
Les médecins sont systématiquement convaincus des bénéfices de l’allopathie sur l’homéopathie et pensent aussi majoritairement (57 %) qu’elle est plus efficace sur les maladies bénignes que les granules. Pour 45 % d’entre eux, l’homéopathie relève même de « charlatanerie ».
Dans ce contexte, la HAS doit se prononcer, en principe au printemps sur le bien-fondé de la prise en charge de l’homéopathie par l’assurance maladie au regard de son efficacité et de son intérêt pour la santé publique.

Laisser un commentaire