Hommage à Dominique Oriez-Pons

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

C’est avec une profonde émotion et une très grande tristesse que nous avons appris, le 27 septembre, la disparition de notre consœur et amie, des suites d’une longue maladie qui l’a emportée trop vite.

Dominique Oriez-Pons était Docteur en Chirurgie Dentaire, Docteur en Sciences Odontologiques, Maître de Conférences des Universités-Praticien Hospitalier et Directeur-Adjoint à l’UFR des Sciences Odontologiques du Collège des Sciences de la Santé.

Diplômée en 1977, c’est à Fargues Saint Hilaire qu’elle a exercé, très appréciée par ses patients, son métier de chirurgien-dentiste et affûté son expérience clinique pluridisciplinaire.
Monitrice pendant ses études puis chargée d’enseignement et assistante hospitalo-­universitaire, elle s’est investie tous les jours un peu plus dans la formation préclinique et clinique des étudiants.
Elle s’est d’emblée passionnée pour les soins conservateurs, d’abord la parodontologie puis l’odontologie conservatrice et surtout l’endodontie qu’elle a défendue avec passion jusqu’au bout.

Enseignante, plutôt pédagogue et clinicienne, elle n’a pas négligé la recherche et s’est investie dans des recherches appliquées sur l’instrumentation et les techniques opératoires en endodontie.

Dominique Oriez-Pons a toujours fait l’unanimité auprès des étudiants et des enseignants de toutes les disciplines. Elle était perçue comme une enseignante « avec une force de caractère qui masquait tant bien que mal un humanisme profond et sincère », « exigeante avec elle-même comme avec les autres, crainte tout autant que respectée », « une enseignante entière, droite et passionnée »…

Son charisme et sa motivation pour l’endodontie ont été partagés au-delà de nos frontières au cours des nombreuses missions Erasmus auxquelles elle a participé à l’Université de Médecine et de Pharmacie Iliu Hatieganu de Cluj Napoca en Roumanie avec laquelle elle avait des liens amicaux très forts. Elle a aussi participé régulièrement aux cours et travaux pratiques des missions et journées franco-vietnamiennes à Ho Chi Minh Ville et Hanoï.

Aujourd’hui, un grand vide s’installe dans nos cœurs et notre quotidien professionnel. Dominique va nous manquer. Elle va manquer à l’odontologie conservatrice et à l’endodontie à Bordeaux et en France. Nous sommes nombreux et sûrement pour longtemps à considérer comme inimaginable que nous ne la reverrons plus tant elle était présente dans nos vies professionnelles et personnelles.
Nous pensons aussi bien évidemment à sa famille et à ses proches auxquels nous adressons nos plus amicales et sincères condoléances.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Actualité Vie de la profession

La Cour des comptes pointe le « surfinancement » des URPS chirurgiens-dentistes

Tarir un flot d’argent sans utilité. Tel est le principal objectif de la Cour des comptes dans cette note publiée...
Vie de la profession

Soins écoresponsables : partagez vos initiatives

L’assurance maladie invite les professionnels de santé exerçant en ville ou en structure de soins, à remplir un questionnaire en ligne pour...
Vie de la profession

Convention dentaire : syndicats et assurance maladie font le point sur les changements à venir le 25 février

Revalorisation des soins conservateurs (restauration et endodontie), extension de la prise en charge des vernis fluorés, consultation blanche pour les...
Vie de la profession

La Cour des Comptes pointe le « surfinancement » des URPS chirurgiens-dentistes

Tarir un flot d’argent sans utilité. Tel est le principal objectif de la Cour des comptes dans cette note publiée...
Vie de la profession

Le SFSO et Les CDF « officiellement » associés

Depuis le 1er janvier 2024, le Syndicat français des spécialistes en orthodontie (SFSO) est « officiellement » associé aux Chirurgiens-dentistes de France...
Vie de la profession

 2 678 € : pension mensuelle brute moyenne des dentistes retraités

En 2022, les 22 492 chirurgiens-dentistes retraités (+3,44 % en un an) ont perçu en moyenne 32 134 euros bruts...