Il faut former 7 265 étudiants en dentaire d’ici à 2025 selon l’ONDPS

  • Publié le .
Information dentaire

« Après discussion avec le conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes et la conférence des doyens d’odontologie », l’Observatoire national de la démographie des professions de santé (ONDPS) propose au gouvernement de former 7 265 étudiants en odontologie sur la période 2021-2025 soit une augmentation d’environ 20 % par rapport au numerus clausus actuel.

Cet « objectif national pluriannuel » se substitue d’ailleurs à ce numerus clausus qui disparaît cette année. « Plus souple, concerté avec les régions, il doit répondre au mieux aux besoins des années 2030-2040 et au-delà », assure l’ONDPS dans son rapport « Objectifs nationaux pluriannuels de professionnels de santé à former (2021-2025) » publié le 20 avril.

« Cet objectif de plus de 7 000 chirurgiens-dentistes à former dans les 5 ans conduit à augmenter la densité de chirurgiens-dentistes plus rapidement permettant d’accélérer l’amélioration de la situation démographique (à partir de 2027) », explique l’organisme rattaché au ministère de la Santé.

Son rapport fait suite à la Conférence nationale de santé du 26 mars qui a rassemblé l’ensemble des acteurs du monde de la santé. Il présente des propositions de professionnels à former dans les quatre filières : médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie. Pour fixer cet objectif de 7 265 étudiants en dentaire, l’ONDPS assure tenir compte de multiples facteurs dont notamment :

– les besoins non satisfaits des populations à besoins spécifiques (petite enfance, situation de handicap, personnes dépendantes en institution ou non, …) qui représentent 10 à 15 % de la population française ;

– le souhait des nouvelles générations de se tourner vers « un exercice plus équilibré entre vie professionnelle et vie personnelle, ce qui pourrait diminuer productivité des chirurgiens-dentistes » ;

–  la proportion « très importante » de praticiens à diplôme étranger qui s’installent en France dont la qualité de la formation « est jugée insuffisante », souligne le rapport. L’ONDPS estime qu’il est « crucial de réinternaliser la formation en odontologie afin d’en contrôler la qualité » ;

–  les évolutions attendues du métier d’assistant dentaire qui « permettront peut-être d’améliorer la productivité » des praticiens, et « s’ils sont impliqués dans des actions de prévention et de dépistage auprès de publics actuellement non pris en charge », d’augmenter encore la demande de soins.

–  les évolutions technologiques annoncées qui induirait un « gain majeur » de productivité des chirurgiens-dentistes.

Cet objectif 2021-2025 est décliné par région et faculté (230 étudiants à Clermont, 335 à Aix-Marseille, etc.) avec l’idée de mieux répartir les praticiens dans les territoires. Pas si simple. « Si l’augmentation du nombre est une condition nécessaire mais non suffisante à une meilleure répartition des chirurgiens-dentistes, nous pensons qu’il est indispensable de mener des travaux complémentaires », insiste l’ONDPS qui incite le gouvernement et la profession à surveiller de près l’évolution des nouvelles organisations comme les cabinets de groupe ou les CPTS et à travailler sur la répartition territoriale des lieux de formation.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Démographie : plus d’étudiants en dentaire, oui, mais pas « sans moyens matériels et humains », prévient l’UNECD

« Après les chiffres, quels engagements ? » L’Union nationale des étudiants en chirurgie-dentaires (UNECD) soutenue par les quatre syndicats dentaires, FSDL, Les...
Vie de la profession

Odontologie : les internes indignés

Dans une lettre datée du 17 avril adressée au ministre de la Santé, Olivier Véran, le Syndicat national des internes...
Vie de la profession

Dispositifs médicaux : le nouveau règlement européen concerne aussi les chirurgiens-dentistes

Le nouveau règlement européen relatif aux dispositifs médicaux (DM) entrera en vigueur le 26 mai prochain. Objectifs : harmoniser l’application des...
Vie de la profession

Elections URPS : la FSDL en tête et en progression. Les CDF au coude à coude. L’UD s’effondre

Voici les résultats officiels des élections aux URPS 2021 délivrés par le ministère de la Santé. – La FSDL reste...
Vie de la profession

Notre confrère Benoît Perrier, nouveau président de l’UFSBD

Notre confrère, Benoît Perrier, a été élu président de l’UFSBD ce 8 avril 2021 à l’issue de l’assemblée générale annuelle...
Vie de la profession

A vos souris, à vos téléphones ! Les élections aux URPS 2021 débutent demain à midi

Dès demain, le 31 mars à midi, et jusqu’au 7 avril midi, vous pourrez élire pour 5 ans vos représentants...