Inflation : le Comident appelle à nouveau toute la filière dentaire « à la vigilance et à la solidarité »

  • Publié le .
Information dentaire

Reprise post-Covid, puis guerre en Ukraine et désormais crise énergétique à l’approche de l’hiver, comme il l’avait déjà fait en septembre 2021, puis en juin dernier, le Comident alerte à nouveau la profession, le 6 octobre, sur l’augmentation des prix dans la filière dentaire et appelle « à la vigilance et à la solidarité ».

« Depuis le début d’année, le secteur bucco-dentaire subit – au même titre que les autres industriels exposés – les conséquences de la crise ukrainienne : augmentation des prix de l’énergie sans protection de l’Etat, tensions ou pénuries de matières premières, allongement des schémas logistiques, etc », explique l’organisation professionnelle, qui regroupe les fabricants et distributeurs de matériels, matériaux et de nouvelles technologies du secteur dentaire.

Produits contrefaits ou non-conformes
Le niveau d’inflation dans l’industrie française s’élève à 27,7 % sur une année selon l’Insee et le prix des matières premières industrielles a bondi de 38.5% depuis 2 ans. Le secteur est en plus confronté à « un fort ralentissement » du volume des actes dentaires (seulement + 0,7 % de croissance des dépenses dentaires sur l’année 2022) et aux effets délétères de la mise en place du règlement européen sur les dispositifs médicaux (délais, ruptures, recrutements, etc.).

« Les industriels et distributeurs ont mis en œuvre des actions pour ne pas répercuter totalement les augmentations de tarifs qu’ils subissent de plein fouet : mesures d’économies, réorganisation de l’outil productif, réduction de certaines marges, etc, assure le Comident. La situation suppose un dialogue régulier et de proximité avec les cabinets pour trouver des solutions ».

Enfin, l’organisation dénonce la prolifération de produits contrefaits ou non-conformes mis sur le marché par le biais de plateformes en ligne situées à l’étranger. « Ces pratiques sont problématiques pour la protection des patients, mais aussi de leurs utilisateurs chirurgiens-dentistes et assistants dentaires », estime le Comident.

 

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...