Influence à long terme des contentions linguales collées sur le développement de récessions gingivales :

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°5 - 15 décembre 2017
Information dentaire
Une contention linguale mandibulaire collée à long terme ne semble pas augmenter le développement de récessions gingivales mandibulaires, mais augmente l’accumulation de tartre.

une étude rétrospective longitudinale de cohorte

Le but de cette étude rétrospective longitudinale de cohorte était de comparer la prévalence de récessions gingivales mandibulaires chez des patients traités par orthodontie, avec et sans contention collée, 5 ans après la fin de leur traitement, et chez des sujets témoins non traités.
 
L’étude a été réalisée sur 144 sujets : 96 patients suivis pendant 5 ans après leur traitement orthodontique et 48 sujets non traités et appariés selon l’âge. Les patients traités ont été répartis en deux groupes : l’un dans lequel une contention linguale mandibulaire est collée (n = 48) et l’autre sans contention mandibulaire (n = 48). La présence ou l’absence de récessions gingivales et de tartre ont été évaluées avant le traitement (T0), après la fin du traitement orthodontique (T1) et 5 ans après la fin du traitement orthodontique (T5) pour chaque dent de la région intercanine mandibulaire, à l’aide de modèles en plâtre et de photographies intra-orales. Le test du chi carré, une ANOVA à un facteur contrôlé, et le test Q de Cochran ont été utilisés pour évaluer les différences inter et intragroupes.
 
La prévalence des patients avec des récessions gingivales a augmenté progressivement et significativement au cours des périodes d’observation dans tous les groupes, mais les différences entre les groupes à T5 n’étaient pas significatives. Une accumulation significativement plus importante de tartre a été observée à T5 dans le groupe avec contention collée, par rapport au groupe sans contention.
Les auteurs concluent qu’une contention linguale mandibulaire collée à long terme ne semble pas augmenter le développement de récessions gingivales mandibulaires, mais augmente l’accumulation de tartre. La prévalence de récessions gingivales chez les patients 5 ans après leur traitement orthodontique, avec ou sans contention collée, est similaire à celle observée chez des sujets non traités du même âge.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...