Intérêt des guides chirurgicaux fabriqués par ordinateur

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°16 - 24 avril 2019
Information dentaire
Article analysé
• Joda T, Derksen W, Wittneben JG, Kuehl S. Static computer-aided implant surgery (s-CAIS) analysing patient-reported outcome measures (PROMs), economics and surgical complications : a systematic review.
Clin Oral Impl Res 2018 ; 29 (Suppl. 16) :359-373.

Cet article a pour objectif d’évaluer l’apport clinique des guides chirurgicaux fabriqués par ordinateur en implantologie orale.

Cette évaluation se base sur une recherche systématique dans la littérature. La méthodologie appliquée est la PICO (population, intervention, élément de comparaison et résultats cliniques). Cette recherche se fait électroniquement dans les bases de données (Medline, Embase, Central) et manuellement jusqu’au 15 juin 2017. Les critères d’évaluation sont la douleur/l’inconfort, les complications peropératoires et l’aspect économique.

Cette recherche systématique a retenu 112 titres et seulement 14 textes ont été inclus dans l’étude. Cela représente un total de 484 patients et 2 510 implants. L’extrême hétérogénéité des études incluses empêche la réalisation d’une méta-analyse.

Les résultats de cette revue confirment la précédente sur le sujet (Colombo et al. 2017). Le fait d’inclure plus d’études dans cette revue de littérature ne modifie pas le résultat. Il apparaît clairement qu’il y a un manque d’évaluation des différentes indications identifiées pour cette technique. La seule étude randomisée à fort niveau de preuve (Fortin et al. 2006) concerne les suites opératoires dans la technique flapless avec un avantage évident pour cette dernière. Pour le reste, en particulier les aspects éco­nomiques incluant le gain de temps opératoire et le coût financier, la littérature est très fruste. Cette technique pourrait réduire le temps de traitement et permettre une meilleure prédictibilité des résultats cliniques (Laleman et al. 2016).

Beaucoup de publications sont des cas cliniques ou des séries de cas cliniques, bien documentés pour la plupart, mais qui ne démontrent pas de manière indiscutable l’avantage de la chirurgie guidée et ne dégagent pas d’indication à mettre en œuvre en routine clinique. Les auteurs insistent, une fois encore, sur la nécessité de réaliser des études randomisées dans ce domaine pour définir clairement les indications d’une technique.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...