La CNAM va relancer le DMP

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Alors que le projet de loi de santé, actuellement en cours de discussion au Sénat, prévoit que le pilotage du Dossier Médical Partagé (DMP) revienne à l’Assurance maladie et non plus à l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé), cette première a présenté le 17 septembre les grandes lignes de son plan de relance du DMP.
Les patients pourront créer eux-mêmes leur DMP sans l’aval de leur médecin. Ils se verront proposer automatiquement la création d’un DMP lors d’une connexion à leur espace personnel sur Ameli.fr ou de créer sur des bornes multiservices disponibles dans les CPAM.
De leur côté, les médecins seront rémunérés pour alimenter le DMP dans le cadre de la rémunération sur objectif de santé publique (ROSP). Les éditeurs de logiciels seront également mis à contribution pour intégrer le DMP aux logiciels métier.
Officiellement lancé en 2011, le DMP n’a toujours pas décollé : il y a seulement avec 554 596 dossiers ouverts en ce mois de septembre, contre 480 000 en août 2014

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...