La Mutualité Française veut casser les prix

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Après le discours de politique générale du Premier Ministre le 4 juillet réaffirmant la volonté du gouvernement que, d’ici à la fin du quinquennat, « tous les Français aient accès à des offres sans aucun reste à charge pour les lunettes, les soins dentaires et les aides auditives », Thierry Beaudet, le président de la Mutualité Française (650 mutuelles), qui partage l’objectif du gouvernement, n’a pas hésité à donner son point de vue dans les médias. Selon lui, c’est « le bon moment pour mettre autour de la table les acteurs concernés ».

Mais « pour que ce soit le plus neutre possible pour les Français en matière de cotisations, il va falloir donner aux mutuelles la possibilité de dialoguer avec les professionnels de santé pour s’accorder sur le prix des lunettes, des prothèses dentaires, des prothèses auditives. C’est une nécessité », a-t-il déclaré sur Europe 1 le 6 juillet. En creux, une belle promotion pour les réseaux de soins. Car l’augmentation des remboursements par l’assurance maladie lui paraît improbable vu la situation financière.

Quant à l’amélioration de la prise en charge des mutuelles, elle contribue à une hausse des prix produits de santé, les professionnels s’alignant sur les remboursements. « Il faut, dans le détail, prendre la question des remboursements de manière très précise pour voir sur quels soins, sur quelles prestations on souhaiterait faire porter le reste à charge zéro », lance-t-il. En dentaire, optique et audio, le reste à charge s’élève à 4,4 milliards d’euros…

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Maîtriser les prix et l’accès aux médicaments

Instaurer un stock de sécurité de médicaments « plancher » de quatre mois pour les médicaments à intérêt thérapeutique majeur, raccourcir la durée minimale de protection...
Politique de santé

“Mon espace santé” s’étoffe

« L’agenda » est désormais disponible sur « Mon espace santé », indique l’assurance maladie le 30 avril. Il s’agit d’un « calendrier prévisionnel rassemblant tous...
Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...