La prescription en dénomination commune progresse

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

La prescription en dénomination commune internationale (DCI – nom de la molécule) et non plus au nom de marque (ce qui permet au pharmacien une substitution dans tous les cas de figure, y compris hors répertoire des génériques) est de mieux en mieux acceptée par les médecins. En mars 2017, 37 % (23 % en octobre 2015) des généralistes et 22 % (13 % en 2015) des spécialistes libéraux sont favorables à la prescription en DCI et estiment que c’est une bonne mesure, montre une étude réalisée par le Vidal auprès de 2 053 médecins, mise ne ligne le 18 mai. 32 % (identique avec 2015) des généralistes et 26 % (22 % en 2015) des spécialistes pensent que cela ne change rien, le logiciel le faisant pour eux. Au final, seuls 8 % des généralistes et 12 % des spécialistes y sont « totalement opposés ». Pourtant, la prescription en DCI est obligatoire depuis le 1er janvier 2015…

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Maîtriser les prix et l’accès aux médicaments

Instaurer un stock de sécurité de médicaments « plancher » de quatre mois pour les médicaments à intérêt thérapeutique majeur, raccourcir la durée minimale de protection...
Politique de santé

“Mon espace santé” s’étoffe

« L’agenda » est désormais disponible sur « Mon espace santé », indique l’assurance maladie le 30 avril. Il s’agit d’un « calendrier prévisionnel rassemblant tous...
Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...