La sécurité des vaccins pédiatriques confirmée par l’ANSM

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°27 - 17 juillet 2019
Information dentaire

L’extension de l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins pour les nourrissons de moins de deux ans le 1er janvier 2018 n’a pas entraîné de hausses des déclarations d’effets secondaires ou l’apparition de nouveaux effets, indique l’Agence du médicament le 26 juin.

Elle a comparé les effets ou événements indésirables rapportés entre 2012 et 2017 (962 sur 38 millions de doses vaccinales administrées) aux 75 déclarations intervenues au cours du premier semestre 2018 (fièvre, pleurs persistants, éruption cutanée, plus rarement diarrhées ou vomissements, fièvre élevée, convulsions ou encore diminution du tonus musculaire).

Autant d’effets indésirables connus, transitoires et mentionnés dans la notice des vaccins. « Quelle que soit la période d’étude, les effets indésirables rapportés sont de même nature. Durant le premier semestre 2018, le profil de sécurité est comparable à celui observé sur les données de 2012-2017 avant la mise en place de l’extension vaccinale, assure l’ANSM. Ces données confirment la sécurité des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans. »

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Alcool : testez-vous avec l’alcoomètre

En plus d’une campagne de communication jusqu’au 28 novembre, l’Assurance maladie lance « l’alcoomètre », un site internet qui permet de renseigner sa consommation d’alcool,...
Santé publique

Protoxyde d’azote : les intoxications en forte hausse

L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) alerte sur « très nette augmentation des cas d’intoxication » au protoxyde d’azote en 2020. Et...
Santé publique

Plus de 3,5 millions de diabétiques en France

En France en 2020, plus de 3,5 millions de personnes sont traitées par médicament pour un diabète, soit 5,3 % de la population, indique...
Santé publique

Le bruit au cabinet dentaire : enquête auprès des assistantes

Dans le cadre d’une thèse universitaire, l’Unité d’investigation clinique d’odontologie du CHU de Nantes et l’UFSBD lancent une enquête auprès des assistant(e)s dentaires...
Santé publique

Antibiotiques : les pouvoirs publics appellent à poursuivre la baisse de consommation « inédite » constatée en 2020

A l’occasion de la journée européenne d’information sur les antibiotiques du 18 novembre, les acteurs publics (gouvernement, ministère de la...
Santé publique

Dénutrition : surveiller l’état bucco-dentaire, les capacités de mastication et de déglutition

Maladie silencieuse, la dénutrition concerne tous les âges et peut entraîner une diminution de l’immunité, un affaiblissement physique, une baisse...