Le début de la fin de la puff

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°44 - 20 décembre 2023
Information dentaire

Les cigarettes électroniques jetables, dites « puffs », devraient prochainement être interdites. Une proposition de loi, adoptée à la quasi-unanimité en première lecture à l’Assemblée nationale le 4 décembre, en interdit « la fabrication, la vente, la distribution ou l’offre à titre gratuit ».

Selon le député, auteur de cette proposition, Michel Lauzzana (Renaissance), il ne s’agit pas de s’attaquer « aux produits de vapotage rechargeables, qui servent souvent à sortir de la consommation du tabac, ni aux nouvelles formes de délivrance nicotinique », mais uniquement aux « puffs », trop « facilement accessibles » et dont l’interdiction de vente aux mineurs est largement contournée. « En France, 15 % des adolescents les ont déjà utilisées et la moitié d’entre eux ont découvert la nicotine à travers ces produits », indique le parlementaire.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

La moitié des Français sont désormais en surpoids ou obèses

En 2024, 18,1 % des adultes, soit près de 10 millions de personnes, sont en situation d’obésité (IMC > 30), et 30,8 % en...
Santé publique

L’accès aux soins en campagne

« Besoin d’un médecin ? Suivez le bon chemin ». À moins d’un mois des Jeux Olympiques, le ministère de la Santé lance une...
Santé publique

Sevrage tabagique : les recommandations de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié le 2 juillet des « Directives thérapeutiques cliniques pour le sevrage tabagique chez...
Santé publique

Se protéger de la coqueluche

Alors que depuis le début de l’année, la France compte déjà 17 décès dont 13 chez des enfants (12 nourrissons d’un à deux mois),...
Santé publique

Angines et cystites : prise en charge directe en pharmacie

Un décret et deux arrêtés, concernant les modalités de délivrance et la tarification, publiés au Journal officiel du 18 juin, autorisent...
Santé publique

Et pourquoi pas l’e-notice ?

Six Français sur dix se prononcent en faveur du développement des e-notices de médicament avec l’apposition d’un QR code sur...