Le DMP au cœur de la traçabilité des implants ?

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
Après les révélations de presse de la fin de l’année 2018 sur les failles de matériovigilance des dispositifs médicaux (DM) implantables, une mission d’information parlementaire relative aux dispositifs médicaux fait des propositions. Dans un rapport rendu public le 12 mars, les députés suggèrent notamment d’améliorer la traçabilité des DM implantables en y incluant « un code spécifique gravé au laser », référencé par l’ANSM (agence du médicament).
À ce marquage serait adossé un « formulaire-type » contenant un nombre important d’informations : « l’identifiant unique du dispositif médical, l’organisme notifié l’ayant certifié, le fabricant, le résumé des caractéristiques du produit, la date, le lieu et le praticien de l’opération d’implantation, son indication, la synthèse de l’intervention et des 48 heures qui se sont déroulées post-­opération ». Le DM serait scanné avant son implantation et les informations versées au dossier médical partagé (DMP) du patient.
Ainsi, « une alerte pourrait être déclenchée, par exemple selon un code couleur simplifié, afin d’informer en temps réel de l’état de la surveillance du dispositif médical, indiquent les auteurs. Et tout rappel par le fabricant pourrait figurer de manière apparente sur le DMP ».

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...