Le SFCD aurait-il trouvé la parade contre la multiplication des centres dentaires ?

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Le Syndicat des femmes chirurgiens-dentistes (SFCD) propose le 14 octobre dans un communiqué « LA solution qui mettra tout le monde sur un même pied d’égalité et de responsabilité » quant à l’installation « exponentielle » des centres dentaires. Cette solution ? L’inscription au tableau de l’Ordre des centres dentaires avec cotisation ordinale.

 Selon le syndicat, les centres dentaires sont considérés par le législateur comme « personne morale exerçant la chirurgie-dentaire ». « A ce titre, et comme les SELARL, ils doivent être inscrits au tableau et payer leurs cotisations, soutient Nathalie Delphin, présidente du SFCD. Les centres seront ainsi soumis au Code de déontologie et au respect des droits et devoirs envers les patients et les chirurgiens-dentistes. Il ne s’agit pas d’empêcher leur installation mais au moins de réguler leur implantation en empêchant par exemple qu’ils ne s’installent dans le même immeuble qu’un confrère. » 

Recours devant les juridictions administratives ?
Selon le SFCD, cette inscription est « juridiquement totalement en accord avec la loi ». Dès lors, les centres dentaires seraient dans l’illégalité, attaquables pour exercice illégal.

Ce n’est pas l’avis de l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Si les praticiens qui exercent dans les centres les dentaires sont bien inscrits au tableau, et donc soumis au Code de déontologie, « les centres dentaires eux-mêmes disposent d’un statut particulier conféré par la loi, explique Serge Fournier, le président de l’ONCD. Ils dépendent entièrement des ARS. Cette revendication du SFCD dont nous avons déjà discuté, est impossible juridiquement. Ce sujet nous préoccupe également et nous nous y attaquons par un autre biais. Mais le SFCD peut tenter de déposer un recours devant les juridictions administratives s’il le souhaite. »

« Nous nous réservons cette possibilité, précise Nathalie Delphin. Mais nous souhaitons avant tout un débat. A qui faisons-nous peur ? ».

 

 

Thèmes abordés

Commentaires

Une réponse à “Le SFCD aurait-il trouvé la parade contre la multiplication des centres dentaires ?”

  1. Danielle Dumonteil dit :

    je pense que les clients vont vite en revenir car ils sont « client! » d’un organisme et non patient d’un therapeute. ceci est fondamental pour la relation patient soignant ! la medecine n’est ni un commerce , ni industrielle….. nous devrons nous attendre à devoir reparer des soins souvent iatrogenes et des confiances deçues!!!
    docteur Danielle Dumonteil

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Peut-on refuser de prendre en charge une « urgence » au cabinet dentaire ?

Situation – Je travaille du lundi au samedi dans mon cabinet, de 8 heures à 21 heures. Et, si j’aime...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Le cabinet dentaire et le droit du travail en période de crise sanitaire

1. Un chirurgien-dentiste peut-il contraindre ses salariés à prendre leur température ? Non. Selon la Cnil (voir publication du 6 mars 2020),...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Revenus professionnels, la belle année 2018

Selon les statistiques de la caisse de retraite (CARCDSF) portant sur 37 938 revenus déclarés (ODF et autres spécialités comprises), le revenu...
COVID-19 Exercice professionnel

L’aide financière de l’Assurance maladie est versée depuis début mai

L’aide financière de l’Assurance maladie destinée à compenser les charges de fonctionnement des professionnels de santé libéraux conventionnés est versée...
Exercice professionnel

Les fonds des contrats Madelin pourront être débloqués pour cause de crise sanitaire

Nous allons donner l’autorisation à tous les indépendants qui le souhaitent de débloquer leurs réserves d’épargne-retraite sur les fonds Madelin...
Exercice professionnel

Suppression des charges des TPE : la mesure qui échappe à la profession

Le 4 mai, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé la suppression « des charges sociales des...