Le tiers payant ? « C’est réglé, il marchera ! »

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Les complémentaires ont mis en place un serveur de vérification d’ouverture des droits, pour toutes les complémentaires et qui, en quelques secondes, apportera au médecin une garantie absolue de paiement et de délais. C’est réglé. Le tiers payant généralisé marchera », assure avec force Étienne Caniard, président de la Mutualité française, dans les colonnes du Quotidien du Médecin le 6 juin.
Selon lui, la décision du Conseil constitutionnel du 21 janvier de rendre facultative l’application du tiers payant pour la part complémentaire ne sera pas un frein. « Pensez-vous que les 90 % de médecins généralistes en secteur I vont s’amuser à faire le tiers payant pour la part obligatoire et à faire payer 6,90 e pour la part complémentaire ? interroge-t-il. Évidemment non ! Ce sera comme pour la carte Vitale : malgré une certaine frilosité au départ, les médecins ont fini par l’adopter. Il serait quand même paradoxal que la santé soit le seul secteur qui n’intègre pas les outils modernes de paiement. »
Pourtant, c’est justement au nom de cette décision du Conseil constitutionnel que la CNSD a appelé le 31 mai tous les syndicats médicaux et paramédicaux à ne pas siéger, le 15 juin prochain, au premier comité de pilotage du tiers payant. « Le maintien de ce comité de pilotage est illégal. Notamment par la présence de nombreux représentants des complémentaires, alors qu’elles ne sont plus concernées par le dispositif qui doit se limiter à la seule part du régime obligatoire de l’Assurance maladie », selon le syndicat dentaire. Le 2 juin, quatre des cinq syndicats de médecins ont annoncé eux aussi qu’ils boycottaient cette réunion.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Maîtriser les prix et l’accès aux médicaments

Instaurer un stock de sécurité de médicaments « plancher » de quatre mois pour les médicaments à intérêt thérapeutique majeur, raccourcir la durée minimale de protection...
Politique de santé

“Mon espace santé” s’étoffe

« L’agenda » est désormais disponible sur « Mon espace santé », indique l’assurance maladie le 30 avril. Il s’agit d’un « calendrier prévisionnel rassemblant tous...
Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...