Les 50-65 ans plébiscitent les réseaux de soins

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

25 % des 50-65 ans ont renoncé à consulter un spécialiste lors des deux dernières années : 30 % ont renoncé à des soins dentaires et 21 % à des soins en optique, selon un baromètre d’Harris Interactive pour le groupe Humanis (une mutuelle) publié le 5  décembre 2013. Les principaux facteurs du renoncement sont le montant des prestations pour la moitié de ces personnes, mais aussi le manque de disponibilités horaires, le temps d’attente trop long et, enfin, l’éloignement et la pénurie de professionnels. Face à ces difficultés, 9 sondés sur 10 estiment que les « gains sur les prix sur les matériels dentaires, optiques ou auditifs les inciteraient à consulter des professionnels » membres de réseaux de soins mutualistes…


Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Maîtriser les prix et l’accès aux médicaments

Instaurer un stock de sécurité de médicaments « plancher » de quatre mois pour les médicaments à intérêt thérapeutique majeur, raccourcir la durée minimale de protection...
Politique de santé

“Mon espace santé” s’étoffe

« L’agenda » est désormais disponible sur « Mon espace santé », indique l’assurance maladie le 30 avril. Il s’agit d’un « calendrier prévisionnel rassemblant tous...
Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...