Les prestations sociales font reculer la pauvreté de 8 points

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°31 - 18 septembre 2019
Information dentaire

Les prestations sociales non contributives qui relèvent d’un mécanisme de solidarité (sans contrepartie de cotisations) augmentent le niveau de vie des personnes pauvres de 345 e par mois en moyenne. « Jointes à la fiscalité directe, elles diminuent le taux de pauvreté de 8,2 points », montre la Drees dans une étude publiée le 6 septembre.

Le taux de pauvreté en France était de 14 % en 2016, alors qu’il aurait été de 22,2 % en l’absence des aides sociales. Cette année-là, 8,8 millions de personnes ont un niveau de vie inférieur à 60 % du niveau de vie médian, soit 1 026 € par mois.

Les prestations sociales non contributives représentent 42 % du revenu disponible des ménages pauvres (14 % de minima  sociaux, 14 % d’aides au logement, 11 % de prestations familiales et 3 %
de prime d’activité).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...