Les professionnels du dentaire sont toujours bien protégés des rayonnements ionisants

  • Publié le .
Information dentaire

En 2022, 44 815 personnes du secteur dentaire ont été suivies dans le cadre de leurs activités professionnelles les exposant aux rayonnements ionisants. 84 % de cet effectif reçoit des doses inférieures à 0,1 mSv (millisievert).

0,1 mSv étant le « seuil d’enregistrement » à partir duquel on commence à mesurer l’exposition aux rayonnements, ces personnes sont considérées comme « non exposées ».

Pour autant, en dentaire toujours, la dose individuelle annuelle moyenne est de 0,20 mSV comme en 2021 (0,16 mSv en 2020 et 0,23 mSv en 2019), indique le bilan annuel sur l’exposition des travailleurs aux rayonnement ionisant en France publié par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) le 28 septembre.

En effet, 7 120 personnes ont reçu entre 0,1 et 1 mSv faisant grimper la moyenne. « Une dose de 1 mSv est considérée en radioprotection comme une dose faible voir très faible », rassure l’IRSN sur son site internet. 126 personnes ont reçu entre 1 et 5 mSv (145 en 2021) sans que le bilan n’indique les raisons de ces surexpositions.

Dans le domaine des activités de santé autre que dentaire, c’est-à-dire médicales et vétérinaires, 159 799 travailleurs ont été suivis. La dose individuelle moyenne est de 0,33 mSv, en légère augmentation sur un an. Seuls 1716 travailleurs (1 % de l’effectif) ont reçu une dose supérieure à 1 mSv dont 36 de 5 à 10 mSv et 10 au-delà.

Globalement, 386 080 travailleurs ont été suivis en 2021 : industrie, nucléaire ou non, santé, recherche, exposition à la radioactivité naturelle,… La dose individuelle moyenne s’établit à 0,90 mSv, en hausse de 6 % par rapport à 2021. Ce sont les personnels navigants civils et militaires soumis aux rayonnements cosmiques, qui reçoivent la dose individuelle moyenne la plus élevée (1,37 mSv) avant même les travailleurs du nucléaire (1,36 mSv).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...