Malgré leurs besoins, les TPE rechignent à embaucher

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

78 % des professionnels libéraux affirment avoir besoin d’au moins un collaborateur supplémentaire (dont 13 %, 3 ou plus) pour développer leur entreprise (TPE de moins de 10 salariés). Or, seulement 16 % prévoient d’embaucher au cours des douze prochains mois, montre un sondage Harris Interactive mené en mai 2015 auprès de 1 728 professionnels libéraux représentatifs (interrogés en mai 2015) pour le compte de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL).
Les principales difficultés rencontrées par les TPE sont déjà connues, mais confirmées dans ce sondage : le coût du travail trop élevé (84%), la rigidité des contrats de travail (80%), les risques (coûts et complexité) d’une éventuelle rupture avec le salarié (79 %), la conjoncture économique (79%), mais aussi la complexité administrative et de gestion du personnel et le manque de lisibilité sur l’avenir de l’entreprise.
Pour améliorer les conditions économiques des professions libérales, l’UNAPL a présenté au Premier Ministre, le 1er juin, 10 mesures pour « créer une dynamique de confiance et faciliter la création d’emploi dans les TPE libérales ». On retiendra : l’intégration dans le cursus initial de formation d’un « module obligatoire à la création et à la reprise d’entreprise », l’expérimentation du recours au contrat de travail unique, le développement des contrats de professionnalisation ou encore l’amélioration de la connaissance des métiers salariés proposés par les TPE libérales. Celles-ci représentent 27,8 % des entreprises en France. Elles emploient plus d’un million de salariés et représentent au total près de 2 millions d’actifs. Elles se répartissent entre la Santé (35 %), le Droit (7 %) et le secteur « Technique et Cadre de vie » (58 %).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...