Médecins et Français en opposition

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°13 - 3 avril 2019
Information dentaire

Sur plusieurs des thèmes actuellement en discussion dans la Loi de santé, l’opinion des Français et celle des médecins apparaissent diamétralement opposées. Alors que huit Français sur dix (82 %) se disent favorables à la coercition pour réguler la répartition des médecins sur le territoire, 65 % de ces derniers y sont opposés, selon un sondage Odoxa pour le Groupe Profession Santé publié le 25 mars (1 001 Français et 2 000 médecins interrogés).

Concernant les frais de santé, alors que 45 % des Français considèrent que « l’Assurance maladie devrait rembourser davantage », 60 % des médecins estiment au contraire qu’elle « devrait être plus sélective dans les soins qu’elle rembourse ».

Et quand 83 % des Français voudraient maintenir ou ouvrir de nouvelles structures de soins (hôpitaux, cliniques), 45 % des médecins pensent qu’il faut fermer ou reconvertir celles qui ont une activité insuffisante.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...