Mon prothésiste reçoit mes patients

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°29 - 2 septembre 2020
Information dentaire
Les prothèses dentaires sont des dispositifs médicaux sur mesure destinés au traitement des personnes édentées (totalement ou partiellement) ou nécessitant une reconstitution prothétique en raison de pertes de substance dentaire. Ce traitement prothétique dentaire, qui vise notamment à rétablir des fonctions de mastication et de phonation normales, ne se réduit pas à la vente d’un dispositif : il s’agit d’un acte médical à part entière*. « Toute personne qui prend part habituellement ou par direction suivie, même en présence d’un praticien, à la pratique de l’art dentaire, par consultation, acte personnel ou tous autres procédés, quels qu’ils soient, notamment prothétiques, sans être titulaire d’un diplôme (…) de médecin ou de chirurgien-dentiste (…) est concernée par l’exercice illégal de l’art dentaire »**. Quelle est la place du prothésiste dentaire dans la prise en charge du patient ?

Situation

– Je travaille avec mon prothésiste dentaire depuis près de quinze ans. Notre collaboration est efficace et permet de réaliser de belles réhabilitations prothétiques pour mes patients. Je n’hésite pas à l’inviter au cabinet pour participer aux réflexions du plan de traitement lorsque cela me semble nécessaire. Il reçoit systématiquement mes patients à son laboratoire pour choisir la teinte des dents prothétiques, et adapte parfois les derniers réglages de mes prothèses.
– Nous nous faisons confiance, et ce partenariat m’apparaît bénéfique pour mes patients.
– J’en ai parlé à l’une de mes consœurs qui m’a alerté sur plusieurs points :
– comment gérer le secret médical au cours de cette prise en charge ?
– mon prothésiste commet-il des actes qui l’entraînent dans un exercice illégal de la chirurgie dentaire ?
– ma responsabilité est-elle engagée ? Dois-je modifier mon organisation au risque de diminuer la qualité des soins ?

Réflexions du Docteur Marwan Daas

Maître de conférences à l’UFR d’odontologie de l’Université de Paris
Praticien Hospitalier, Membre titulaire de l’Académie Nationale de Chirurgie

Nous sommes de plus en plus confrontés à la réalisation de réhabilitations orales complexes qui nécessitent des compétences, une équipe soignante et une étroite collaboration avec nos prothésistes.

La satisfaction des patients dépend de l’intégration globale des restaurations et surtout du résultat esthétique. L’implication du prothésiste joue un rôle important dans le succès de ces traitements. Un bilan photographique est souvent réalisé dans ce but mais, mais il peut se révéler insuffisant. Une observation clinique des restaurations prothétiques avec le prothésiste est alors nécessaire afin d’optimiser le résultat. Cela nécessite une séance à notre cabinet, que nous organisons avec le consentement éclairé du patient. Pour le prothésiste…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Exercice professionnel

DIPA : 6 600 € d’aide en moyenne selon la CNAM

« Après prise en compte des régularisations positives et des indus », l’Assurance maladie « a versé à 32 469 chirurgiens-dentistes plus de 215,5 millions d’euros, soit plus de 6 600 €...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Peut-on soigner sa famille en respectant des principes éthiques ?

Situation – « Peux-tu jeter un coup d’œil, j’ai mal aux dents depuis quelques jours ? » Nous avons tous été questionnés...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Démarche écoresponsable au cabinet dentaire

L’Information dentaire : L’ADF est engagée depuis près de dix ans pour le développement durable. De 2011 à 2015, plusieurs...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Lire pour mieux soigner nos patients

Notre devoir déontologique (et notre obligation légale avec le DPC) est de maintenir à jour, et même d’améliorer nos compétences...
Exercice professionnel

Un patient handicapé exhibitionniste

Situation Avec mon assistante, j’accueille un patient de 54 ans souffrant d’un handicap mental modéré. Alors que je l’installe sur le fauteuil...
Exercice professionnel

Forte baisse du nombre des litiges en lien avec une année tronquée

Comme le souligne Patrick Marchand, chirurgien-dentiste conseil de la mutuelle, la fermeture des cabinets lors du premier confinement, conduisant à...