Obligation de certification périodique : ce sera à compter de 2023 et tous les six ans

  • Publié le .
Information dentaire

La certification périodique des professionnels de santé entrera en vigueur le 1er janvier 2023. Définie par une ordonnance publiée au JO du 21 juillet, elle concernera les chirurgiens-dentistes, médecins, sages-femmes, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues.

A partir de cette date, les professionnels concernés, libéraux ou salariés, devront, au cours d’une période de six ans, « avoir réalisé un programme minimal d’actions visant à actualiser leurs connaissances et leurs compétences, renforcer la qualité de leurs pratiques professionnelles, améliorer la relation avec leurs patients, mieux prendre en compte leur santé personnelle. »

Ceux qui sont déjà en exercice au 1er janvier 2023 auront trois ans supplémentaires, soit neuf ans, pour accomplir ces formations (au plus tard donc le 1 janvier 2032).

La nature de ces actions, dont fait partie le DPC, doit être précisée par décret, mais « chaque professionnel choisit les actions qu’il souhaite engager ».

Un « conseil national de la certification périodique », qu’il reste à créer, est chargé de définir « la stratégie, le déploiement et la promotion de la certification périodique ». Il en fixe les orientations scientifiques, veille à ce que les acteurs des formations « soient indépendants de tout lien d’intérêt » et que les actions de formations « répondent aux critères d’objectivité des connaissances professionnelles, scientifiques et universitaires et aux règles déontologiques des professions concernées ».

Les actions réalisées sont retracées « dans un compte individuel » et les Ordres professionnels contrôlent le respect par les praticiens de leur obligation. Le fait de ne pas satisfaire à cette obligation constitue une faute susceptible d’entraîner une sanction disciplinaire et « le cas échéant », une « suspension temporaire d’exercice pour insuffisance professionnelle ».

 

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...