Oxydation du Co-Cr et adhésion de la céramique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Bien que la tendance soit à proposer des restaurations sans métal, les céramo-métalliques, qui combinent les bonnes propriétés métalliques du métal et les excellentes propriétés esthétiques de la céramique sont actuellement encore les plus utilisées pour la réalisation de prothèse fixées, unitaires ou plurales. Les armatures en métal non précieux présentent sur celles en alliage précieux des avantages de faible densité et de meilleures propriétés mécaniques : les alliages de chrome-cobalt (Co-Cr) tendant à se substituer à ceux de nickel-chrome en raison des problèmes posés par le béryllium et le nickel. Les armatures prothétiques peuvent être obtenues par les procédés traditionnels de coulée, par usinage ou, plus récemment, par frittage laser. La liaison de la céramique au métal résulte d’une adhésion chimique, d’un verrouillage mécanique, des forces de van der Walls et du phénomène de compression de la céramique sur le métal. La liaison chimique dépend beaucoup de la présence d’une couche d’oxyde en surface qui ne doit être ni trop fine ni trop épaisse.
La présente étude avait pour objet de comparer différentes méthodes d’oxydation de la pièce avant céramisation : sous pression atmosphérique, sous vide, sous vide suivi d’un sablage et, pour témoin, sans procédure d’oxydation. Les échantillons de Co-Cr, de même composition, ont été obtenus par coulée et par usinage. La résistance de la liaison a été évaluée avec un test de flexion en trois points.
Les résultats montrent que la liaison la plus forte entre la céramique et le métal était obtenue avec une procédure d’oxydation à la pression atmosphérique. Aucune différence n’a été observée selon que la pièce avait été obtenue par coulée ou par usinage.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Crête osseuse atrophiée et reconstruction pré-implantaire : greffe autogène ou xénogène

Depuis son avènement au début des années 80, l’implantologie moderne connaît un développement continu et exponentiel grâce à une meilleure...