Papillomavirus : vaccination pour tous ?

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°43 - 11 décembre 2019
Information dentaire

En Europe, en 2018, le nombre annuel de nouveaux cas de cancers dus aux papillomavirus humains (HPV) est estimé à environ 56 000. Les cancers induits par les HPV les plus fréquemment observés sont ceux du col de l’utérus (35 000 cas), suivis des cancers ORL (plus de 10 000 cas), notamment de l’oropharynx et de la bouche.

Or, en France, plus de dix ans après les premières recommandations, le constat est aujourd’hui préoccupant : seules 24 % des jeunes filles se sont fait vacciner selon un schéma complet à 16 ans, ce qui est bien en dessous de l’objectif de 60 % fixé à l’horizon 2019 dans le cadre du Plan Cancer.

Fin octobre, la HAS a proposé d’étendre la vaccination aux jeunes garçons. « L’un des freins à la vaccination contre les HPV est la difficulté pour les professionnels de santé à faire accepter ce vaccin : d’abord réticents à aborder la question de la sexualité avec des adolescentes qui n’ont parfois pas commencé leur vie sexuelle, ils sont aussi confrontés à la méfiance des patientes et de leurs familles envers la sécurité des vaccins, explique-t-elle. Rendre la proposition vaccinale sans considération de genre pourra les aider à aborder la question. »

Cette proposition de la HAS fait encore l’objet de discussions. Dans un communiqué fin novembre, Les CDF, « devant ce constat d’impact des HPV sur la santé orale et générale des patients », soutiennent la vaccination élargie « à tous les garçons de 11 à 14 ans, avec un rattrapage possible pour tous les adolescents et jeunes adultes de 15 à 19 ans ».

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...