Petit panorama de l’orthodontie

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°4 - 15 septembre 2017
Information dentaire
Dans son rapport 2017 sur « Les comptes de la Sécurité sociale » publié le 6 juillet, la Commission des comptes de la Sécurité sociale propose un « éclairage » sur l’orthodontie. Quatre pages consacrées aux « pratiques professionnelles et aux recours aux soins ».

Effectifs : 2 100 ODF et 700 exclusifs

Selon la Commission, les spécialistes qualifiés en orthopédie dento-faciale (ODF) représentent 6,5 % des chirurgiens-dentistes exerçant en France métropolitaine, soit environ 2 100 professionnels en 2015. Par ailleurs, 700 chirurgiens-dentistes omnipraticiens concentrent leur activité sur les soins d’orthodontie qui « représentent plus de la moitié de leurs honoraires remboursables ». Enfin, les stomatologues (950 en 2015) peuvent également exécuter ce type d’actes. Le nombre de spécialistes pratiquant principalement des soins d’orthodontie s’élève à 5,7 pour 100 000 habitants. Les régions les mieux dotées sont la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Ile-de-France, avec respectivement 7,8 et 7,4 professionnels pour 100 000 habitants. En Ile-de-France, la densité est très différente d’un département à l’autre : 3,9 pour le département de la Seine-Saint-Denis par exemple, contre 12,3 à Paris. La région Bourgogne-Franche-Comté a la plus faible densité avec 3,8.

Honoraires : + 24 % en six ans

En 2015, les honoraires remboursables d’actes d’orthodontie pratiqués en activité libérale se sont élevés à 1,4 milliard d’euros, dont 77 % reviennent aux chirurgiens-dentistes spécialisés en ODF, 20 % aux omnipraticiens et 3 % aux stomatologues. « Ces honoraires ont crû de 24 %, en six ans », constate la Commission.
Les honoraires annuels moyens des spécialistes en ODF sur les soins remboursables s’élèvent à 514 000 € contre 230 000 € pour les omnipraticiens. « Alors que les honoraires remboursables des omnipraticiens n’ont que légèrement progressé de 2010 à 2015, ceux des spécialistes en ODF ont crû de + 4,3 % par an en moyenne entre 2010 et 2014. »

Revenus : 221 300 € en 2014

Selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publiée en  septembre dernier consacrée aux revenus des médecins et d’autres professions de santé, les spécialistes en ODF ont perçu en 2014 des revenus nettement plus élevés (221 300 € en moyenne) que les chirurgiens-dentistes omnipraticiens (95 700 €). Entre 2011 et 2014, les revenus des spécialistes ODF ont progressé en moyenne (+ 0,4 %), tandis que ceux des omnipraticiens ont diminué de 1,6 % par an en euros constants (en tenant compte de l’inflation.

Soins : 2 millions d’assurés traités par an

En 2015, 2 millions d’assurés ont eu recours à au moins un acte d’orthodontie dans l’année, en ville ou dans un centre de santé. 85 % d’entre eux avaient entre 9 et 16 ans, soit 1,7 million de personnes représentant 24 % de cette tranche d’âge. La dépense moyenne par patient s’élevait à 705 € dont 216 € pris en charge par l’Assurance maladie (taux de remboursement effectif moyen de 31 %) et 489 € à la charge du patient ou de son assurance complémentaire. Pour obtenir des résultats plus précis, l’assurance maladie a suivi durant 7 ans les soins orthodontiques reçus par 1 499 patients dont les soins ont commencé au premier semestre 2008. 95 % avaient moins de 16 ans pour une moyenne d’âge de 12,9 ans. 92 % ont bénéficié d’un traitement actif durant 1 à 6 semestres. Un traitement comprend en moyenne 4,1 semestres pour un coût de 2 843 € dont 934 € à la charge de la Sécurité sociale. 5 % des patients ont présenté au remboursement une dépense supérieure à 4 791 € (10 % des dépenses). Le reste à charge s’élève à 2 300 € en moyenne pour les patients traités entre 3 à 4 semestres et 2 692 € pour ceux traités entre 5 à 6 semestres.

Semestre : 611 € en moyenne

Selon une analyse des soins d’orthodontie de la même cohorte de 1 499 patients, le tarif moyen d’un semestre de traitement actif serait de 611 €, contre 355 € pour une année de contention, 20 € pour une séance de surveillance et 79 € pour le bilan orthodontique.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...