Petit panorama de l’orthodontie

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
Dans son rapport 2017 sur « Les comptes de la Sécurité sociale » publié le 6 juillet, la Commission des comptes de la Sécurité sociale propose un « éclairage » sur l’orthodontie. Quatre pages consacrées aux « pratiques professionnelles et aux recours aux soins ». Instructif.

Effectifs : 2 100 ODF et 700 exclusifs. Selon la Commission, les spécialistes qualifiés en orthopédie dento-faciale (ODF) représentent 6,5 % des chirurgiens-dentistes exerçant en France métropolitaine, soit environ 2 100 professionnels en 2015. Par ailleurs, 700 chirurgiens-dentistes omnipraticiens concentrent leur activité sur les soins d’orthodontie qui « représentent plus de la moitié de leurs honoraires remboursables ». Enfin, les stomatologues (950 en 2015) peuvent également exécuter ce type d’actes. Le nombre de spécialistes pratiquant principalement des soins d’orthodontie s’élève à 5,7 pour 100 000 habitants. Les régions les mieux dotées sont la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Ile de France, avec respectivement 7,8 et 7,4 professionnels pour 100 000 habitants. En Ile-de-France, la densité est très différente d’un département à l’autre : 3,9 pour le département de la Seine-Saint-Denis par exemple, contre 12,3 à Paris. La région Bourgogne-Franche-Comté a la plus faible densité avec 3,8.

Honoraires : + 24 % en six ans. En 2015, les honoraires remboursables d’actes d’orthodontie pratiqués en activité libérale se sont élevés à 1,4 milliard d’euros, dont 77 % reviennent aux chirurgiens-dentistes spécialisés en ODF, 20 % aux omnipraticiens et 3 % aux stomatologues. « Ces honoraires ont crû de 24 %, en six ans », constate la Commission.
Les honoraires annuels moyens des spécialistes en ODF sur les soins remboursables s’élèvent à 514 000 € contre 230 000 € pour les omnipraticiens. « Alors que les honoraires remboursables des omnipraticiens n’ont que légèrement progressé de 2010 à 2015, ceux des spécialistes en ODF ont crû de + 4,3 % par an en moyenne entre 2010 et 2014. »

Soins : 2 millions d’assurés traités par an. En 2015, 2 millions d’assurés ont eu recours à au moins un acte d’orthodontie dans l’année, en ville ou dans un centre de santé. 85 % d’entre eux avaient entre 9 et 16 ans, soit 1,7 million de personnes représentant 24 % de cette tranche d’âge. La dépense moyenne par patient s’élevait à 705 € dont 216 € pris en charge par l’Assurance maladie (taux de remboursement effectif moyen de 31 %) et 489 € à la charge du patient ou de son assurance complémentaire. Pour obtenir des résultats plus précis, l’assurance maladie a suivi durant 7 ans les soins orthodontiques reçus par 1 499 patients dont les soins ont commencé au premier semestre 2008. 95 % avaient moins de 16 ans pour une moyenne d’âge de 12,9 ans. 92 % ont bénéficié d’un traitement actif durant 1 à 6 semestres. Un traitement comprend en moyenne 4,1 semestres pour un coût de 2 843 € dont 934 € à la charge de l’Assurance maladie obligatoire. 5 % des patients ont présenté au remboursement une dépense supérieure à 4 791 € et concentrent 10 % des dépenses totales. La part financée par l’Assurance maladie, proche de 30 %, s’avère indépendante de la durée du traitement. Le reste à charge s’élève à 2 300 € en moyenne pour les patients traités entre 3 à 4 semestres et 2 692 € pour ceux traités entre 5 à 6 semestres.

Semestre : 611 € en moyenne. Selon une analyse des soins d’orthodontie de la même cohorte de 1 499 patients, le tarif moyen d’un semestre de traitement actif serait de 611 €, contre 355 € pour une année de contention, 20 € pour une séance de surveillance et 79 € pour le bilan orthodontique.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Ruptures de stock et augmentations des prix : le Comident alerte la profession

Tensions sur les matières premières, augmentation de la demande mondiale, renforcement des contraintes réglementaires : le Comident alerte sur de...
Vie de la profession

« 100 % santé », effectifs de la profession, dépenses de soins dentaires : 2020 dans le rétro

La consommation de soins dentaires « s’effondre » en 2020 (-8,9 % en valeur) à 10,9 milliards d’euros (Md€), constate la Direction...
Vie de la profession

L’Institut français pour la recherche odontologique (IFRO) lance son appel à projets 2022

Comme chaque année, l’Ifro accompagne les jeunes chercheurs dans la mise en œuvre d’un projet innovant en recherche fondamentale, clinique ou...
Vie de la profession

Indemnisation pour perte d’activité : l’heure des comptes

L’Assurance Maladie a indiqué mi-juillet avoir procédé au calcul définitif de l’indemnisation pour perte d’activité perçue par les chirurgiens-dentistes. Pour...
Vie de la profession

Obligation de certification périodique : ce sera à compter de 2023 et tous les six ans

La certification périodique des professionnels de santé entrera en vigueur le 1er janvier 2023. Définie par une ordonnance publiée au...
Vie de la profession

Covid-19 : à partir du 16 octobre, il ne sera plus possible d’exercer sans schéma vaccinal complet

La loi du 5 août 2021 (JO du 6 août), un décret et arrêté du 7 août 2021 (JO du...