Polémique autour de la vente en ligne de médicaments

  • Publié le . Paru dans n°7 - 19 février 2020
Information dentaire

« Amazon, ce n’est pas la vision du gouvernement. Nous ne souhaitons pas que des plateformes vendent des médicaments comme on vend des livres, a affirmé la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, invitée de RMC le 5 février. Les pharmaciens sont indispensables à l’accès aux soins et ils peuvent être totalement rassurés sur le fait que je serai à leurs côtés pour éviter toute dérive de cette vente en ligne. »

La ministre a ainsi tenté d’éteindre la colère des pharmaciens d’officine qui s’opposent à un article du projet de loi « Asap » (Accélération et simplification de l’action publique), présenté le 5 février en conseil des ministres, qui ouvre la possibilité de vendre des médicaments sans ordonnances stockés sur un site distant de l’officine grâce à la création de plateformes logistiques. Aujourd’hui, la vente en ligne est possible uniquement sur des sites adossés à une pharmacie
physique. Les pharmaciens dénoncent une volonté de casser leur monopole.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Lutte contre les arrêts cardiaques : une loi pour sensibiliser et former des « Citoyens sauveteurs »

Le Parlement a adopté définitivement le 25 juin une proposition de loi visant à « créer le statut de citoyen sauveteur,...
Santé publique

Enfants et adolescents voient trop de publicités pour les produits gras, salés et sucrés

Dans une étude publiée le 24 juin, Santé publique France (SPF) préconise d’interdire les publicités sur des produits à plus...
Santé publique

L’UFSBD propose aux patients de tester leur risque carieux et parodontal

L’UFSBD lance le 23 juin sur son site internet des « Tests interactifs » d’évaluation des risques en matière de santé bucco-dentaire :...
Santé publique

La HAS recommande de reprendre les vaccinations sans délai

« Il faut maintenant, sans attendre, reprendre l’ensemble des vaccinations et rassurer la population : les consultations sont organisées dans le respect...
Santé publique

Le tabagisme continue de diminuer en France, mais la prévention doit rester omniprésente

La prévalence de la consommation de tabac en France en 2019 diminue. « Avec 30,4 % de fumeurs (24,0 % de fumeurs quotidiens), c’est...
Santé publique

Habitudes de santé : les effets positifs du confinement

Tout le monde n’a pas grossi avec le confinement. Au contraire, une large majorité des Français n’a pas pris le...