Prévenir et gérer les accidents d’inhalation ou d’ingestion

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Dans notre pratique quotidienne où nous utilisons de petits objets chez des patients en position semi-allongée, l’accident d’inhalation ou d’ingestion peut survenir. Certes rare, il peut être dramatique pour le patient. Il est donc important de le connaître pour mieux le prévenir et le gérer le cas échéant. En effet, les risques inhérents ne sont pas anodins et ne peuvent être négligés tant d’un point de vue socio-économique que médico-légal.

Cet article, à partir d’un cas clinique d’inhalation d’une broche endodontique et de retrait par fibroscopie pulmonaire, reprend de façon étayée et pertinente les différents facteurs de risque, les symptômes et la gestion d’un tel accident iatrogène pour mettre en avant l’importance de la prévention.

Les facteurs de risque d’inhalation ou d’ingestion sont soit liés au patient (enfants de 1 à 3 ans, personnes âgées, en état d’ébriété, souffrant de handicap mental ou présentant un état de conscience altéré, des antécédents neurologiques, une ouverture buccale limitée…), soit liés aux actes opératoires (position allongée, perte du réflexe lingual par anesthésie, détachement d’instrument, petits instruments glissants entre les gants).

Les symptômes de l’inhalation dépendent de la taille et de la forme du corps étranger. La bronche droite étant la plus droite, elle est le siège le plus fréquemment retrouvé. Les symptômes de corps étrangers inhalés sont une toux, une dyspnée, une respiration sifflante, mais ils sont parfois absents, entraînant tardivement des complications (paralysie des cordes vocales, pneumonies, abcès pulmonaires…). Concernant l’ingestion de corps étrangers, aucun symptôme n’est perçu immédiatement, mais différents signes surviennent s’il y a obstruction de l’œsophage ou perforation du tractus gastro-intestinal (vomissements, nausées, hematémèse).

Les techniques de prévention consistent à utiliser la digue en endodontie et à avoir une aspiration performante en chirurgie. L’utilisation de packing est possible.

Enfin, les auteurs abordent la notion juridique en développant les différentes raisons des procédures et la façon d’y remédier. La base éthique pour la qualité des soins est de recommander la meilleure thérapie tout en minimisant les dommages éventuels, et d’éviter d’exposer un patient à un risque déraisonnable. Ainsi, les recommandations principales sont d’instaurer une bonne relation médecin-patient, d’obtenir un consentement éclairé approprié avant de commencer le traitement, c’est-à-dire expliquer le geste, les avantages, les alternatives, les conséquences et les risques associés à ce geste. Si la reconnaissance précoce des facteurs de risque élevé et l’emplacement des corps étrangers avalés au cours d’une intervention chirurgicale ou non chirurgicale est importante, le praticien doit également, lorsque l’accident survient, reconnaître les signes et les symptômes, informer le patient et tout mettre en œuvre pour que soit éliminé le corps étranger inhalé ou ingéré.

Cet article très agréable à lire permet de faire le point sur ces événements certes rares, mais qui, quand ils se présentent, nous confrontent à notre professionnalisme dans leur prise en charge.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation de l’état psycho-émotionnel des patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires : une étude pilote

Objectif : L’objectif de cette étude pilote était de développer un questionnaire pour évaluer l’aspect psycho-émotionnel des patients souffrant de Dysfonctionnements...