Rayons ionisants : la très faible exposition des professionnels du dentaire

  • Publié le .
Information dentaire

En 2019, 395 040 travailleurs ont été suivis pour leur exposition aux rayonnements ionisants du fait de leur activité : industries nucléaires ou non, santé, recherche, exposition à la radioactivité naturelle,… Le bilan 2019 publié par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) le 15 octobre montre que la grande majorité de ces travailleurs (76,3 %) est « non exposée » c’est-à-dire exposée à doses inférieures au seuil d’enregistrement fixé à 0,1 mSv (millisievert).

Tous domaines confondus, la dose individuelle moyenne est de 1,20 mSv en 2019 contre 1,12 mSv en 2018. Une hausse de 7 % « en lien avec l’augmentation de la dose moyenne dans les domaines du nucléaire et pour le personnel navigant exposé aux rayonnements cosmiques », indique l’IRSN.

Le domaine des activités santé, « médicales et vétérinaires » regroupe 229 172 travailleurs (58 % de l’effectif total) dont 42 530 personnes dans le dentaire (3ème groupe en nombre après la radiologie interventionnelle et le radiodiagnostic). Les soins dentaires captent 16 % de la dose annuelle collective de 9,16 homme.Sv. Cette dose collective se calcule en multipliant la dose efficace moyenne reçue par le nombre de personnes concernées.

La dose individuelle annuelle moyenne sur l’effectif dentaire est quant à elle de 0,23 mSv contre 0,30 mSv pour l’ensemble du domaine santé, donnée stable par rapport à 2018. En dentaire, 36 270 personnes (86 %) sont en deçà du seuil d’enregistrement (0,1 mSv) et donc considérées comme « non exposées », tandis que 6 103 ont reçu une dose annuelle entre le seuil et 1mSv. « Une dose de 1 mSv est considérée en radioprotection comme une dose faible voir très faible », indique l’IRSN sur son site internet. 157 personnes sont au-dessus de 1mSv (jusqu’à 5) soit 0,37 % de l’effectif et 2 sont au-delà de 5 mSV.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...