Réforme du 3ème cycle : l’Académie dentaire favorable à la création de trois nouveaux internats qualifiants

  • Publié le .
Information dentaire

Fin juillet, l’Académie nationale de chirurgie dentaire (ANCD) a pris position dans le cadre de la réforme 3ème cycle des études en odontologie dite « R3C » en gestation depuis plusieurs années : la réforme été commandée par le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en octobre 2016…

Insistant sur la nécessité « d’adapter en permanence les enseignements de la formation initiale généraliste à l’évolution avérée des connaissances » et « de créer des diplômes de spécialités quand cela s’avère nécessaire en fonction de l’évolution des pratiques professionnelles et des besoins de santé publique », les académiciens « dans le contexte actuel » formules cinq propositions :

– La création d’un internat qualifiant en odontologie pédiatrique « qui correspond à un réel besoin de santé publique unanimement reconnu par la profession » ;

– La création d’un internat qualifiant en santé publique odontologique qui permettrait aux chirurgiens-dentistes « d’accéder à des postes à responsabilités au sein des différentes instances de santé » ;

– La création d’un internat qualifiant en odontologie hospitalière. Objectif : favoriser une meilleure prise en charge du handicap, des cas complexes, des maladies rares, et développer l’odontologie gériatrique. « Cette filière constituerait un vivier en vue du recrutement de futurs praticiens hospitaliers », souligne l’Académie. Si un tel internat voyait le jour, l’ANCD estime qu’il rendrait « caduque » l’actuel internat en médecine bucco-dentaire qu’il faudrait donc supprimer ;

– La création d’un DES d’un an en odontologie générale « sous la forme d’un internat qualifiant se situant dans le cadre actuel de la sixième année d’études ». Dans le cadre de cette formation, il serait proposé aux praticiens des « stages délocalisés obligatoires au sein des structures publiques et/ou privées dans les territoires défavorisés » en concertation avec les ARS. Une manière de lutter contre la désertification médicale ;

– Enfin, l’ANCD souhaite le maintien des internats qualifiants actuels en ODF et en chirurgie orale comprenant la double entrée odontologique et médicale.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Remise du prix du CNEOC

Notre confrère Raphaël Richert a reçu le prix de la meilleure communication orale lors de la 42e édition des « Journées...
Vie de la profession

L’encadrement des centres de santé s’applique désormais pleinement

Un décret publié au Journal officiel du 21 juin met en musique la loi Khattabi du 19 mai 2023 sur l’encadrement des centres...
Évènement Vie de la profession

Cabinets dentaires : les « lapins » toujours au rendez-vous

« Les chirurgiens-dentistes restent la profession qui subit le taux de rendez-vous non honorés le plus élevé, à 4,7 % soit près...
Vie de la profession

Près de dix mille praticiens exercent en centre de santé

Au 1er janvier 2024, l’Observatoire des centres de santé, piloté par la Fédération nationale des centres de santé (FNCS), dénombrait 1...
Vie de la profession

Encadrement des centres de santé dentaires : publication de textes d’application

En complément des mesures d’application immédiates contenues dans la loi du 19 mai 2023 concernant l’encadrement des centres de santé...
Vie de la profession

Alain Durand, nouveau président du Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes

Après le renouvellement d’une partie de son Conseil national (12 sièges sur 24, élection du 6 juin), l’Ordre des chirurgiens-dentistes...