Retour sur un succès

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
La formation numérique a une existence propre, distincte de tout ce qui existait avant elle, mais complémentaire des formes habituelles. Les blogs n’en constituent qu’une partie.

idweblogs

La formation numérique ne peut pas être réduite à la mise en ligne d’articles publiés dans des revues “papier” ni à celle de films fixes de conférences : elle complète, transforme et enrichit ce qui existe sur le papier et en salle. Elle apporte des éléments d’interaction et de temporalité différents, cumulatifs et innovants. Elle a donc une existence propre, distincte de tout ce qui existait avant elle, mais complémentaire des formes habituelles.
II faut expliquer ces points pour comprendre le succès d’idweblogs lancé il y a un an.

Le « print » est l’un des piliers de la formation, initiale ou continue, car il permet, à tête reposée, de lire ou relire un texte que la réflexion doit approfondir. Il est donc légitime que les articles, écrits et publiés par les revues « papier » soient encore le gold standard de l’état de nos connaissances. Ce qui est écrit est écrit ; et peut donc être évalué par la communauté scientifique internationale ; le « print » sert ainsi, grâce à « l’impact factor » à l’évaluation mondiale des articles, des auteurs et des revues. L’impact factor, pour un chercheur, figure donc sur sa carte de visite au même titre que l’adresse de son laboratoire de rattachement.
Mais les choses évoluent : il existe de plus en plus de revues virtuelles, dont certaines bénéficient d’un impact factor reconnu. Bien sûr, ces revues électroniques (souvent gratuites pour les lecteurs, mais payantes pour les auteurs) ne font que mettre en ligne des articles « quasi-print » sous format pdf.

Le « post » est un article numérique dans une revue numérique : « le blog ». Il apporte une nouvelle dimension qui est celle de l’interaction entre l’auteur, les lecteurs et des partenaires commerciaux ou d’autres sites. Il peut donc donner directement accès, par des liens, aux références dont se prévaut l’auteur (ou dont à besoin le lecteur) pour étayer les raisonnements ou illustrer les situations évoquées, ou à des documents techniques complémentaires. Qui peut dire que les « posts », au sens complet de la communication numérique, ne seront pas un jour crédités d’un impact factor ?

La formation présentielle (et son dérivé, le compagnonnage clinique) semble à la fois souffrir d’une image passéiste (absentéisme criant dans les cours magistraux universitaires) et bénéficier d’une modernité troublante : le succès des séances de TP ou des conférences en ligne du style “TED” en sont les illustrations les plus récentes. Mais, là encore, la communication numérique est porteuse de nouveautés, car elle permet à un internaute, connecté sur son terminal (ordinateur, tablette, smartphone) de n’importe où dans le monde, d’interagir avec le conférencier et de faire évoluer la formation.

On le voit, les formes habituelles de la formation, écrite et présentielle, ne sont pas plus ringardisées qu’elles ne sont insensibles vis-à-vis du web : elles restent les substrats inaliénables des moyens de communication qui bénéficient, quant à eux, d’évolutions numériques très puissantes et dont on peut naturellement attendre d’énormes mutations. idweblogs a pour ambition d’accompagner ces mutations dans la formation continue odontologique. La première étape consiste, pour nous, à proposer aux chirurgiens-dentistes et à ceux qui travaillent avec eux (médecins, prothésistes dentaires, assistantes dentaires, étudiants, fournisseurs…), sous forme de blogs, des informations facilement accessibles. Tout le champ clinique de l’odontologie est visé et, en une année, nous avons déjà mis en ligne 14 blogs ; d’autres sont en cours de réalisation et seront opérationnels d’ici peu (voir ci-dessous).

Quels sont les moyens numériques dont bénéficient les blogs et les posts ?
Les réponses sont importantes, car ces moyens confèrent à la formation une relation à l’espace et au temps très différente de ce que peut proposer un article “papier” ou une conférence :
– accessibilité permanente de n’importe quel terminal numérique, sans limite de temps ;
– accessibilité immédiate à la totalité des posts publiés et archivés par date ;
– visibilité multipliée par l’immensité de la toile et mondialisée par les réseaux sociaux
(fig. 1, 2, 3)


1. Classement des pays les plus représentés par les lecteurs d’idweblogs.


2. Pays d’origine des connexions à idweblogs.


3. Principaux réseaux sociaux sur lesquels sont diffusés les posts du site idweblogs.

– possibilité de vidéos intégrées, commentées ou non ;
– possibilité de fichiers powerpoint, d’enquêtes, d’évaluations en direct, et ciblage des intérêts de chacun ;
– possibilité d’inclusion de liens vers toutes les références souhaitables, si possible en accès direct, et souvent gratuit.
– Et bien d’autres choses encore à commencer par cette révolution que constituent les « commentaires » ouverts à tous ceux qui s’inscrivent (communauté) pour interagir soit avec les auteurs soit avec les autres internautes, soit avec des partenaires techniques ou commerciaux.

De tels avantages seront-ils décisifs pour favoriser le développement des blogs en matière de formation continue ? Comment peut-on évaluer l’impact de ces nouveaux moyens de formations continue ?
Un autre des avantages de ces moyens numériques est que tout ce qui se passe sur le web est traçable : on sait avec quel appareil on se connecte, d’où, à quel moment, pour quelles recherches… Ces informations sont accessibles en temps réel grâce à l’outil de suivi statistique Google Analytics, de telle sorte que le bilan de notre première année est objectif, opposable et public : alors autant en faire état pour que chacun perçoive l’intérêt de se joindre à cette nouvelle communauté du savoir, en toute liberté (fig. 4, 5, 6).


4. Le site idweblogs est en forte progression depuis ses débuts et vient de franchir la barre des 40 000 sessions mensuelles.


5. Répartition par région des visiteurs.

6. Presque 15 000 visiteurs fidèles depuis l’ouverture du site, soit environ 35 % des chirurgiens- dentistes français.

Qui sont les auteurs ? Qui commente ? Comment se font les posts ?

Chaque blog est construit sur une thématique professionnelle particulière, essayant de décrire ainsi l’ensemble des centres d’intérêt des chirurgiens-dentistes. Il est géré par un ou deux rédacteurs en chef qui produisent des posts (illustrations, texte, ou vidéo, ou fichiers Pwp, ou enquêtes…) et sollicitent des auteurs qui veulent publier sur leur thème. Les propositions spontanées de posts sont soumises à l’aval des rédacteurs en chef. Ils constituent donc les chevilles ouvrières des blogs. Il est heureux que cette publication dans l’id nous donne l’occasion de remercier tous les rédacteurs en chefs (fig. 7).


7. Nombre de sessions mensuelles des blogs du 15 mai au 15 juin 2014

Chaque internaute inscrit (c’est gratuit) sur le site www.idweblogs.com peut commenter sur tous les posts pour lesquels il souhaite intervenir.
La réalisation concrète des posts est faite par les informaticiens du site, les rédacteurs en chef intervenant, là encore, pour donner leur BAT avant toute mise en ligne.

Qui est informé des nouveaux posts quotidiens ?

Cinq fois par semaine, idweblogs envoie à plus de 17 000 praticiens une newsletter qui détaille le sommaire des publications du jour. Actuellement, 2 posts sont mis en ligne chaque jour, et il est légitime que cette quantité augmente de telle sorte que les internautes puissent trouver, dans nos publications, aussi souvent que possible, des posts correspondants à leurs centres d’intérêt personnels. Nous approcherons ainsi la situation des journaux grand public nationaux qui proposent chaque jour à leurs lecteurs, dans leur newsletter, une véritable variété de posts.

Bienvenue donc à toutes celles et ceux qui souhaitent profiter avec idweblogs de l’émergence de ces nouveaux médias de formation continue. Et rendez-vous dans un an.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...