Revenus professionnels, la belle année 2018

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°20 - 20 mai 2020
Information dentaire
Si 2020 s’annonce d’ores et déjà catastrophique pour les revenus professionnels, 2019 pourrait s’afficher en hausse (lire encadré), tout comme 2018. Après une légère baisse en 2017 (- 1 %), les revenus repartent en flèche, avec un peu plus de 4 % de hausse selon les données transmises par la CARCDSF.

Selon les statistiques de la caisse de retraite (CARCDSF) portant sur 37 938 revenus déclarés (ODF et autres spécialités comprises), le revenu moyen 2018 avant impôts (IRPP) s’élevait à 111 270 € (bénéfice fiscal avant déduction des cotisations assurance groupe et Madelin, Dom-Tom inclus), marquant une hausse moyenne de 4,2 % par rapport à 2017 (évaluation au 8 janvier 2020).

Le revenu médian, qui reflète mieux le revenu moyen d’un omnipraticien, se situe à 87 258 € (+ 2,6 %). Près de la moitié des chirurgiens-dentistes (46 %) ne dépassent pas 81 048 € de revenu, soit 2 fois le plafond de la Sécurité sociale pour 2019 (40 524 €). Près d’un tiers (35 %) se situent entre 2 et 4 plafonds (162 096 €), tandis que 1995 praticiens soit (5 %) déclarent plus de 5 plafonds annuels, soit au moins 238 668 €.

Hommes/femmes toujours 30 % d’écart

Les chirurgiens-dentistes de 35/54 ans (soit 40 % des praticiens) font mieux que la moyenne, avec un revenu moyen s’établissant à 124 764 €, en hausse de 3,8 %. Ils se partagent près de la moitié des 4,2 milliards d’euros de revenus déclarés par la profession. Les plus jeunes installés, les moins de 35 ans (20 % des effectifs), disposent en moyenne des revenus les moins élevés : 69 214 (+ 2,6 %).
Les différences de revenu entre hommes et femmes, liées au volume d’activité, persistent. Ainsi, en moyenne, les femmes, qui représentent près de 43,5 % de l’effectif, tirent 88 794 € de leur activité en 2018 (+ 3,7 %) contre 128 590 € pour les hommes (+ 4,9 %), soit un différentiel de 31 %. Leur revenu médian s’élève à 71 458 € (49 % sont à moins de 76 076 €) contre 103 015 € pour les hommes (+ 2,86 %). Fait notable, le nombre de femmes progresse de 2,5 % sur une année contre – 0,23 % pour les hommes.

La Corse, seule en dessous de 90 000 €

Hors Dom-Tom…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Peut-on refuser de prendre en charge une « urgence » au cabinet dentaire ?

Situation – Je travaille du lundi au samedi dans mon cabinet, de 8 heures à 21 heures. Et, si j’aime...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Le cabinet dentaire et le droit du travail en période de crise sanitaire

1. Un chirurgien-dentiste peut-il contraindre ses salariés à prendre leur température ? Non. Selon la Cnil (voir publication du 6 mars 2020),...
COVID-19 Exercice professionnel

L’aide financière de l’Assurance maladie est versée depuis début mai

L’aide financière de l’Assurance maladie destinée à compenser les charges de fonctionnement des professionnels de santé libéraux conventionnés est versée...
Exercice professionnel

Les fonds des contrats Madelin pourront être débloqués pour cause de crise sanitaire

Nous allons donner l’autorisation à tous les indépendants qui le souhaitent de débloquer leurs réserves d’épargne-retraite sur les fonds Madelin...
Exercice professionnel

Suppression des charges des TPE : la mesure qui échappe à la profession

Le 4 mai, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé la suppression « des charges sociales des...
Exercice professionnel

Gardes et urgences sont désormais rémunérées

L’assurance maladie autorise la facturation des soins dentaires dans le cadre des gardes organisées par les conseils départementaux de l’Ordre...