S’absenter pour se former

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire n°4 - 15 septembre 2020 (page 34-35)
Information dentaire
Quoi de plus valorisant que d’être à jour de ses compétences et connaissances. Voilà une belle preuve d’engagement et d’estime de la part des chirurgiens-dentistes employeurs qui incitent et proposent à leur personnel de se former régulièrement. Même si certaines formations ou remises à niveau sont obligatoires pour les assistants(e)s dentaires dans le cadre de leur profession, il y a un panel incroyable de propositions dans des domaines divers et parfois inattendus.

L’Assistant(e) dentaire est par essence polyvalent(e). Se former régulièrement devrait être une étape incontournable de son exercice.

Les formations éligibles au CPF

Les formations éligibles au compte personnel de formation sont définies par la loi du 5 septembre 2018 « liberté de choisir son avenir professionnel ».
Elles sont destinées à obtenir une qualification (titre professionnel, diplôme), être assisté lors de validation des acquis professionnels (VAE), devenir entrepreneur, passer son permis B, ou encore pour acquérir un socle de connaissances et compétences.

Le métier d’assistant(e) dentaire est soumis à des obligations d’actualisation de formation, entre autres les formations AFGSU 2 et celle dédiée à la stérilisation, renouvelables tous les cinq ans.

Compte personnel de formation

Le compte personnel de formation est individuel.

L’activité salariée entraîne un crédit d’heures sur le compte personnel de formation permettant la prise en charge partielle ou totale de la formation choisie.
Les droits à la formation sont utilisables tout au long de la vie professionnelle, tant par les salariés que par les demandeurs d’emploi.

Afin de faciliter la gestion, par chacun, des droits à la formation, il est possible de télécharger l’application « Mon CPF ». Après avoir renseigné certaines informations personnelles, il est possible d’accéder à ses droits et de les mobiliser pour effectuer des formations.

Si ces derniers sont insuffisants pour la formation choisie, il est possible de payer le reste à charge.

Solliciter une formation, quelques conseils

Avant d’entreprendre une formation, il faut appréhender (ou connaître) la politique de formation continue au sein du cabinet dentaire. Il est possible de se renseigner auprès de ses collègues sur les pratiques habituelles relatives au cabinet.

Si la formation sollicitée est obligatoire dans l’exercice des fonctions d’assistant(e)…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Exercice professionnel

PLFSS 2021 : régulation de l’installation des centres de santé

Un amendement au PLFSS 2021, adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 27 octobre, prévoit de réguler, par le conventionnement, l’installation des...
Exercice professionnel

Obligation du tiers payant : la Mutualité Française demande son extension aux professionnels de santé

Un article (33 quater) du Projet de loi de financement de la sécurité sociales pour 2021 (PLFSS), adopté en première...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Les enseignements de la crise pour… l’enseignement

Le confinement et la volonté de continuité pédagogique de beaucoup ont suscité de nombreuses initiatives à tous les niveaux de...
Exercice professionnel

Maladies : bientôt des indemnités journalières sans délai de carence pour tous les libéraux ?

Actuellement, hors contrat d’assurance privée, aucun professionnel libéral ne bénéficie d’indemnités journalières au titre de la maladie avant le 91ème...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés « Ma transition écologique au cabinet dentaire »

Selon le rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), pour maintenir le réchauffement climatique à 2 °C prévu...
Exercice professionnel

Mon/ma patient(e) me harcèle

Situation Depuis un an, je soigne une patiente de 72 ans qui me propose chaque semaine par téléphone d’aller à...