Solidarité

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Depuis 2007, en partenariat avec le Service Œcuménique d’Entraide (SOE), ONG haïtienne, l’AOI apporte
un appui technique au service dentaire de la polyclinique de Port-au-Prince où exercent deux chirurgiens-dentistes. Les équipements, de médiocre qualité, sont soumis à de nombreuses heures d’utilisation sous un climat tropical. La maintenance ne peut plus être assurée par les deux techniciens formés par l’AOI.
Pour continuer à dispenser des soins de qualité, un budget de 10 000€ est nécessaire pour la rénovation du service, l’acquisition d’un unit complet et d’un appareil de radiologie.

En cette fin d’année, l’AOI lance donc un appel aux dons, à adresser à : AOI, Solidarité Haïti, 1 rue Maurice Arnoux, 92120 Montrouge


Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Il y avait 520 allocataires d’un CESP en odontologie au 1er janvier

Au 1er janvier 2020, le Centre national de gestion (CNG) comptabilise 520 allocataires d’un Contrat d’engagement de service public (CESP)...
Vie de la profession

Marcel Le Gall nous a quittés

C’est avec grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Marcel Le Gall, survenu le 9 juillet, dans sa...
Vie de la profession

Ségur de la Santé : les étudiants en odontologie « en partie entendus »

Les revendications des étudiants en odontologie dans le cadre du « Ségur de la santé » ont été « en partie entendues par...
Vie de la profession

Bretagne : les urgences dentaires seront régulées par les SAMU centres 15

« L’organisation de la permanence des soins dentaires les dimanches et jours fériés mobilise désormais un chirurgien-dentiste régulateur au sein des...
Vie de la profession

Centres de santé dentaire : l’Assurance maladie veut faire le ménage !

Dans son rapport « Charges et produits » publié le 2 juillet, la CNAM s’interroge sur le développement important des centres...
Vie de la profession

Les centres de santé dentaire veulent-t-ils racheter des patientèles mises à mal par le Covid-19 ?

C’est un mail qui a fait sortir son destinataire, praticien libéral, de ses gonds… et il n’est pas le seul....