Sortir des déserts médicaux

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Ni coercition, ni mise à mal du numerus clausus…  Le plan de lutte contre les déserts médicaux présenté le 13 octobre par le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ne contient aucune mesure qui pourrait froisser les professionnels de santé. Ce plan, comme le dit Agnès Buzyn elle-même, « propose un panel de solutions adaptables à chaque territoire ».
 
Parmi les mesures à venir : le doublement du nombre des maisons de santé pluriprofessionnelles en cinq ans (910 aujourd’hui), l’accroissement les possibilités de cumul emploi/retraite pour maintenir des médecins sur le territoire, la possibilité pour de jeunes médecins d’avoir un exercice partagé entre l’hôpital et un cabinet en zone sous-dense, le développement de consultations « avancées » dans lesquels, par exemple, un spécialiste consulte ponctuellement dans une zone sous-dense et l’accélération de l’usage de la télémédecine (consultations et expertises à distance), notamment dans les EHPAD. Rien n’est annoncé spécifiquement pour les chirurgiens-dentistes, mais on peut imaginer que les mesures prévues pour les médecins se déclinent in fine à la profession.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Maîtriser les prix et l’accès aux médicaments

Instaurer un stock de sécurité de médicaments « plancher » de quatre mois pour les médicaments à intérêt thérapeutique majeur, raccourcir la durée minimale de protection...
Politique de santé

“Mon espace santé” s’étoffe

« L’agenda » est désormais disponible sur « Mon espace santé », indique l’assurance maladie le 30 avril. Il s’agit d’un « calendrier prévisionnel rassemblant tous...
Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...