Un dossier médical partagé pour tous

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
Lancé par Philippe Douste-Blazy dès 2004, laissé en jachère, abandonné, puis testé dans neuf départements entre décembre 2016 et mai 2018, le dossier médical partagé (DMP) a été officiellement (re)lancé le mardi 6 novembre sur l’ensemble du territoire français. « Notre objectif est de faire que dans les deux-trois prochaines années, le DMP devienne une réalité pour tous les assurés sociaux de ce pays et l’ensemble des professionnels de santé », a lancé Jean-François Revel, directeur général de l’assurance maladie.
Chaque assuré a désormais la possibilité (pas d’obligation) d’ouvrir son DMP en quelques clics sur le site www.dmp.fr ou directement en pharmacie. Dès son ouverture, ce « carnet de santé numérique » est automatiquement alimenté par l’assurance maladie avec l’historique de soins des vingt-quatre derniers mois. Avec l’accord de l’assuré, les professionnels de santé pourront, grâce à leur CPS, y ajouter les comptes rendus d’hospitalisation et de consultation, les résultats d’examens, les pathologies ou allergies éventuelles, les traitements médicamenteux, etc. Bref, tout ce qui pourra « permettre aux patients et aux professionnels de santé de disposer de la bonne information, au bon moment, pour mieux soigner », selon l’assurance maladie. Ses modalités d’accès sont sécurisées, il est compatible avec les logiciels métiers des professionnels de santé et accessible sur smartphone et tablette. Plus de 1,2 million de DMP étaient déjà ouverts au début de l’été.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...