Une pétition contre le « harcèlement fiscal »

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Une réforme des missions de conseil et d’accompagnement des Associations et Centres de Gestion Agréés (AGA) devrait entrer en vigueur dès le début 2017. 

Il s’agit notamment de demander aux AGA de réaliser pour le compte de Bercy des « Examen Périodique de Sincérité » (EPS), tous les trois ans pour les libéraux sans comptables, tous les six ans pour les autres. « Or l’EPS n’est ni un examen contradictoire de la situation fiscale, ni une vérification de comptabilité : ainsi, toutes les garanties habituelles apportées au professionnel, notamment le respect du principe du contradictoire, la limitation de la durée du contrôle et l’assistance d’un conseil, sont supprimées, dénonce l’Union nationale des professions libérales le 23 novembre. 

Et les conclusions des EPS, en réalité des contrôles fiscaux privés, seront directement adressées aux services fiscaux. » Et comme ces EPS seront forcément chronophages (paperasse) et coûteux (payables aux AGA), cela revient à dire, selon l’organisation, que les professionnels libéraux seront « contraints de payer plus pour être harcelés fiscalement ». Insupportable pour l’UNAPL qui lance une pétition en ligne sur www.harcelementfiscal.fr.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Maîtriser les prix et l’accès aux médicaments

Instaurer un stock de sécurité de médicaments « plancher » de quatre mois pour les médicaments à intérêt thérapeutique majeur, raccourcir la durée minimale de protection...
Politique de santé

“Mon espace santé” s’étoffe

« L’agenda » est désormais disponible sur « Mon espace santé », indique l’assurance maladie le 30 avril. Il s’agit d’un « calendrier prévisionnel rassemblant tous...
Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...