Vaccination antigrippale : les pharmaciens veulent étendre leurs prérogatives

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

En cette fin janvier, dans les quatre régions test (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie), déjà 712 000 personnes ont été vaccinées dans une pharmacie, « dont 161 000 ne l’avaient jamais été auparavant », a assuré Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil de l’Ordre des pharmaciens, le 24 janvier.
À la même époque l’année dernière, seulement 152 000 personnes avaient été vaccinées dans deux régions test. Un deuxième essai concluant donc, que les pharmaciens veulent transformer. Ils demandent l’extension à tout le territoire de la vaccination officinale, non seulement pour la population ciblée par l’assurance maladie qui bénéficie de la gratuité (les plus de 65 ans, les malades chroniques (diabète, insuffisance cardiaque…), les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité morbide), mais aussi pour l’ensemble de la population afin de « simplifier le parcours vaccinal » (pas de recours aux médecins). Le ministère de la Santé n’y serait pas opposé.

Laisser un commentaire