Violences conjugales : repérer et agir

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°35 - 16 octobre 2019
Information dentaire

Dans le cadre du « Grenelle contre les violences conjugales » ouvert par le gouvernement début septembre, la Haute autorité de santé (HAS) a publié le 2 octobre une recommandation de bonnes pratiques à l’attention des professionnels de santé dont, évidemment, les chirurgiens-dentistes.

La HAS propose deux « fiches outils » pleines d’informations pratiques que vous pouvez garder à portée de main : l’une porte sur le repérage et l’autre sur les actions à mettre en œuvre pour protéger la victime.

Vous apprendrez notamment comment s’impliquer (affiches et brochures en salle d’attente), questionner systématiquement, évaluer les signes de gravité, faire un signalement, orienter la victime, et vous entourer d’un réseau multiprofessionnel. En moyenne chaque année, 219 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire. Seulement 19 % d’entre elles portent plainte.

En 2018, 121 femmes en sont mortes.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Olivier Véran, nouveau ministre de la Santé

Neurologue au CHU de Grenoble, Olivier Véran, remplace depuis le 16 février Agnès Buzyn au ministère de la Santé après...
Santé publique

Le Selfcare en panne

« Alors que le marché du Selfcare (automédication + compléments alimentaires + dispositifs médicaux) a connu jusqu’en 2016 une constante progression et représente aujourd’hui...
Politique de santé

Baisse de la TVA sur les dentifrices fluorés

Lors de la séance du 21 janvier à l’Assemblée Nationale, la députée de Seine-et-Marne, Aude Luquet, demande au gouvernement s’il entend appliquer...
Santé publique

Polémique autour de la vente en ligne de médicaments

« Amazon, ce n’est pas la vision du gouvernement. Nous ne souhaitons pas que des plateformes vendent des médicaments comme on vend des livres, a...
Politique de santé

La Banque Mondiale veut taxer la malbouffe

Taxes sur les aliments nocifs et le sucre, étiquetage obligatoire des aliments transformés, éducation des consommateurs, investissement dans des programmes...
Politique de santé

E-prescription obligatoire chez les Belges, la France teste encore

Depuis le 1er février, les ordonnances papier ne sont plus remboursées, indique l’Inami, la Sécu Belge. Les patients ont jusqu’au 30 avril...