3 erreurs à éviter pour débuter en stratification… et leurs solutions

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°8 - 26 février 2020 (page 21-24)
Information dentaire
La stratification des résines composite en secteur esthétique est un art délicat qui demande une réelle courbe d’apprentissage. Nous présenterons, à travers trois cas cliniques, les erreurs classiques et facilement évitables de tout débutant en stratification.

Erreur 1 : biseau ou congé insuffisant

Lorsqu’un patient se présente en consultation pour la restauration d’une incisive fracturée, nous cherchons à être le moins invasif possible, évitant ainsi de délabrer davantage la dent, d’où notre choix fréquent des résines composite [1]. Par souci d’économie tissulaire, notre préparation dentaire est souvent insuffisante : c’est notre première erreur. Un biseau ou congé suffisamment large est indispensable à l’intégration du composite. Il est fréquent, comme dans le cas présenté ici, que la fracture de l’angle incisif soit plus importante en palatin (fig. 1). Un biseau large est ici recommandé pour une transmission optimale de la lumière. L’absence de biseau (ou congé) large et profond laisse apparaître une bande translucide grise au niveau du joint dent/composite [2] (fig. 2-5).

Afin d’éviter cette bande grise, nous utiliserons essentiellement des masses dentine sur le joint, du mur palatin au biseau vestibulaire. Pour le rendu esthétique, mieux vaut mettre trop de dentine que trop de masses émail au niveau du joint [1, 3, 4].

La correction de cette erreur (fig. 6) a été réalisée à la fraise boule au niveau du joint. Puis un sablage à l’alumine 27 mm et un traitement à l’acide orthophosphorique ont précédé la pose de l’adhésif. Les masses dentine ont été appliquées sur le joint, suivies d’une très fine masse émail. Pour finir, un polissage minutieux a été réalisé. Le résultat à quinze jours se révèle satisfaisant (fig. 6).

Erreur 2 : ne pas utiliser « d’opaqueur » en présence d’un substrat coloré

Un composite stratifié a été réalisé sur la 11 (fig. 7) dans l’attente d’un traitement parodontal. Une facette en céramique suivra la stabilisation parodontale [5].

Après la dépose de l’ancienne résine et le curetage des tissus carieux, la dentine résiduelle…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Évolutions dans le traitement des pertes de substance majeures des dents du secteur postérieur

En dentisterie restauratrice, la tendance actuelle est, dans la mesure du possible, de « copier la dent naturelle grâce aux restaurations...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Reconstructions esthétiques unitaires périphériques des dents antérieures : les céramiques d’hier et d’aujourd’hui

La reconstruction des dents antérieures délabrées fait depuis bien longtemps appel à la céramique. En effet, avant même les années...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Composites stratifiés et composites injectés : deux philosophies complémentaires

L’injection de composite est une nouvelle approche en restauration directe permise par l’évolution des matériaux. Elle vient compléter l’arsenal thérapeutique...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Donnons une chance à nos restaurations directes en composite !

La dentisterie minimalement invasive au service de l’esthétique Les moyens d’interception et de prévention de la maladie carieuse, ainsi que le...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Fermeture de triangles noirs par résine composite en technique directe

Si les techniques de reconstruction papillaire présentent des résultats non prédictibles, les facettes céramiques peuvent être une réponse fiable au...
CFAO Esthétique

Article réservé à nos abonnés La mise en esthétique immédiate 100 % numérique

Il est souvent difficile d’intégrer une mise en charge immédiate au laboratoire. En effet, ce travail est particulièrement chronophage. Il...