Accès aux soins dentaires sous anesthésie générale chez l’enfant dans les établissements publics français

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°23 - 9 juin 2021 (page 32-37)
Information dentaire

Quel est l’état des lieux de l’offre de soins sous anesthésie générale en odontologie pédiatrique dans les centres hospitaliers français ? Dans quelle mesure cette offre répond-elle à la demande actuelle ? Voici les questions auxquelles cet article a pour but de répondre.

La santé orale des enfants constitue une problématique majeure en santé publique en France, clairement identifiée depuis plusieurs années [1-4]. Les enfants, et tout particulièrement ceux à besoins spécifiques (jeune âge, situation de handicap, pathologies générales, maladies rares) rencontrent des difficultés d’accès aux soins bucco-dentaires [5, 6]. Ils sont souvent difficiles à soigner à l’état vigile ou sous sédation consciente par inhalation du mélange équimolaire oxygène-protoxyde d’azote (MEOPA) en raison de comportements d’opposition et/ou de la complexité des réhabilitations bucco-dentaires (fig. 1). Ainsi, un nombre significatif de ces patients relève d’une indication de prise en charge bucco-dentaire sous anesthésie générale (AG) dans un établissement public ou privé [7-9] (tableau 1).

Tableau 1. Indications des soins dentaires sous anesthésie générale (AG) [9, 10]

Indications relatives à l’état général du patient

• Patient non coopératif au fauteuil du fait d’une anxiété, du jeune âge ou d’un handicap

• Patient agité avec risque de blessure pour le patient ou l’équipe soignante

• Réflexe nauséeux prononcé

• Allergie avérée à la solution anesthésique et contre-indications spécifiées dans l’AMM

Indications relatives à l’état bucco-dentaire

• Interventions traumatiques et/ou complexes

• État infectieux locorégional nécessitant d’intervenir en urgence

 

Environ 60 % des praticiens ayant une activité exclusive en odontologie pédiatrique, que ce soit en milieu libéral ou dans un centre de santé privé, adressent exclusivement leurs patients non coopérants dans des centres hospitaliers (CH) ou hospitalo-universitaires (CHU) pour une prise en charge sous AG (fig. 2).

Dès lors, il était légitime de s’interroger sur l’offre…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Formation et modes d’exercice Enquête auprès des jeunes diplômés de l’université Clermont Auvergne

Le lieu et les modalités de formation des chirurgiens-dentistes jouent un rôle majeur dans la dynamique d’installation des jeunes diplômés...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Focus covid – Abécédaire des questions-réponses les plus fréquentes sur la vaccination Covid-19

Pourtant, l’émergence de nouveaux variants plus contagieux en Angleterre et en Afrique du Sud, la situation en France (avec la probabilité...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Focus covid – Les variants « plus transmissibles ». Pourquoi de nouvelles émergences et comment s’adapter ?

De nombreux virus, notamment respiratoires, mutent en permanence : les SARS-CoV-2 n’échappent pas à la règle. Ils semblent cependant muter moins fréquemment que les virus...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Focus covid – Physiopathologie de l’infection à SARS-CoV-2 et de la Covid-19

On doit concevoir le spectre clinique des infections à SARS-CoV-2 comme une pyramide ayant les formes asymptomatiques pour base et...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Focus covid – Diagnostic biologique des infections à SARS-CoV-2

Depuis le début de la pandémie, des commentaires multiples, souvent négatifs, ont été émis sur les outils de diagnostic biologique de...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Focus covid – Comprendre les mesures de prévention de la Covid-19

Les gestes barrières et les mesures de distanciation physique restent des mesures incontournables, à même de ralentir l’évolution de l’épidémie en...