Amélogenèse imparfaite prise en charge de l’enfance à l’âge adulte

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°27 - 7 juillet 2021 (page 22-28)
Information dentaire

La finalité de cet article est d’illustrer sur un temps long la prise en charge pluridisciplinaire d’une patiente atteinte d’amélogenèse imparfaite.

L’amélogenèse imparfaite, nom donné à un groupe hétérogène de pathologies affectant le développement de l’émail des deux dentures, a pour origine la mutation d’un gène impliqué dans l’amélogenèse [1, 2]. Plus de 200 mutations ont été identifiées, ce qui explique des caractéristiques cliniques relativement diverses. Selon Parekh et coll. [3], les demandes des patients atteints de cette pathologie sont principalement esthétiques (77 %), et axées sur le soulagement des hypersensibilités (74 %). Cette maladie peut avoir un impact psychologique important sur la qualité de vie des patients [4].

Cas clinique

Présentation

Une patiente âgée de 12 ans a été adressée au cabinet pour « une prise en charge complète sur le long terme » par son praticien traitant. Elle était accompagnée par sa mère. Elle présentait des couronnes transitoires en résine sur le secteur incisivo-canin au maxillaire ainsi que les premières prémolaires, des coiffes pédodontiques métalliques sur les premières molaires, une absence totale d’émail sur l’ensemble de la denture, à l’exclusion des bords libres des incisives mandibulaires (fig. 1 à 3). Le bloc incisivo-canin mandibulaire avait bénéficié de traitements radiculaires (fig. 4). Les incisives maxillaires présentaient des rhizalyses d’une importance significative (fig. 5 et 6). La patiente se plaignait d’hypersensibilités à la mastication et au brossage, la demande esthétique était forte.

Elle présentait une classe II division I associant une proalvéolie incisive supérieure à une rétromandibulie.

Concernant le terrain familial, l’interrogatoire a permis de prendre connaissance que le frère, la mère et la tante étaient atteints des mêmes symptômes.

Malgré les sensibilités et les douleurs lors du brossage, dont on peut imaginer la pénibilité quotidienne, l’hygiène bucco-dentaire était excellente.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Les restaurations partielles indirectes antérieures en céramique

La restauration partielle antérieure en céramique est un traitement prédictible et durable qui rétablit non seulement l’aspect esthétique de la dent...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Résines injectées : les nouvelles approches pour réaliser des restaurations antérieures simples et durables

La réalisation des composites antérieurs est une technique de choix pour la restauration d’une dent fracturée dans sa partie coronaire...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Éclaircissement dentaire avec du peroxyde de carbamide à 10 % : effets prophylactiques sur la dent cariée ou érodée

L’éclaircissement dentaire prend progressivement sa place dans l’arsenal thérapeutique des praticiens. En effet, en plus de l’indication physiologique liée au...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Corriger un sourire gingival grâce au repositionnement de la lèvre supérieure ou « lip repositioning »

L’exposition excessive de la gencive lors du sourire, connue sous le nom de sourire gingival, est une préoccupation esthétique pour...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Harmonisation des collets avec allongement de couronnes cliniques

L’esthétique du sourire impose la recherche d’un équilibre entre le parodonte et les dents, d’une harmonie entre le rose et...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Aligner les collets grâce à la chirurgie muco-gingivale

La ligne du sourire varie d’un patient à l’autre et pour un même patient en fonction de sa phase du...