Approche clinique moderne d’une patiente atteinte d’usure érosive

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°23 - 9 juin 2021 (page 16-22)
Information dentaire

La prévalence des lésions d’usure dentaire par érosion chimique a augmenté au cours des vingt dernières années. L’érosion-usure représente un motif de consultation de plus en plus fréquent dans nos cabinets. Ce processus s’installe lentement, ce qui explique qu’en général, les patients consultent tardivement, souvent à la suite d’une remarque d’un proche. On observe chez eux un aplatissement des courbes frontales, une perte de la dimension verticale, une modification des ratios des dents antérieures ainsi que de l’anatomie des secteurs postérieurs et des égressions compensatoires.

Le diagnostic préalable de l’étiologie des phénomènes d’érosion-usure, qui peut être chimique, abrasive ou encore attritive, est essentiel pour permettre une prise en charge globale.

Le recours à des techniques adhésives permet de minimiser l’impact thérapeutique sur les tissus dentaires. La technique en trois temps (three-step-technique), développée par le Dr Francesca Vailati et le Pr Urs Belser depuis 2008 et réalisée en étroite collaboration avec le laboratoire, permet une approche progressive rationnelle, conservatrice et additive dans les traitements d’usures modérées à sévères.

Une analyse complète et réfléchie doit être conduite afin de permettre une prise en charge globale des cas et répondre aux quatre objectifs du traitement : biologique, biomécanique, fonctionnel et esthétique.

Dans le premier temps de cette technique, une esquisse esthétique antérieure est réalisée à partir de masques (ou mock-up). Une modification de cette étape permet d’obtenir une esquisse complète, esthétique et fonctionnelle (antérieure et postérieure) du traitement final.

Obtenus sur la base d’un projet esthétique virtuel, ils sont réalisés en clinique à partir de clés en silicone de haute viscosité, elles-mêmes moulées sur des modèles de cires de diagnostic (wax-up). Réalisés sans préparation, ils permettent de prévisualiser et de guider le résultat esthétique et fonctionnel in situ.

Les masques complets visent à répondre à plusieurs objectifs :

  • un objectif esthétique de validation des formes, longueurs et ratios des dents antérieures maxillaires ;
  • un objectif fonctionnel de validation de l’augmentation de dimension verticale d’occlusion (DVO), sur environ 3 à 4 semaines, avec création de contacts antérieurs efficients (guide antérieur) à cette nouvelle DVO.

Ils représentent un référentiel esthétique et fonctionnel durant tout le traitement.

Progressivement, ils permettent de remplacer…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Collage des restaurations adhésives. Quels traitements de surface des pièces prothétiques ?

La restauration de l’organe dentaire par une restauration adhésive indirecte nécessite le conditionnement de deux surfaces : dentaire et prothétique....
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés La micro dentisterie, une réalité clinique

De la prévention au traitement, la micro dentisterie permet une prise en charge optimale des lésions carieuses. Elle est aujourd’hui...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Restauration directe ou indirecte : un choix raisonné

Face à une situation clinique mettant en évidence un état de délabrement plus ou moins important, le praticien doit quotidiennement...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Enregistrement des limites prothétiques et empreinte optique : précision, prédictibilité et reproductibilité

Principe de fonctionnement d’un scanner intraoral En simplifiant quelque peu, on peut dire que le principe de fonctionnement d’un scanner intraoral...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Techniques de stratification histo-anatomique des résines composites : le concept biomimétique

La dentisterie adhésive moderne apporte des solutions pour soigner en préservant l’organe dentaire. En revanche, cela implique souvent des systèmes...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Technique d’injection de composite dans le secteur antérieur

Restaurations adhésives directes Il existe aujourd’hui sur le marché des résines composites fluides chargées, résistantes mécaniquement et qui présentent de...