Articles références : économie tissulaire et approches mini-invasives selon Edelhoff

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°37 - 30 octobre 2019
Information dentaire
Articles analysés :
Edelhoff D, Sorensen JA. Tooth structure removal associated with various preparation designs for anterior teeth. J Prosthet Dent 2002 ; 87 (5) : 503-9.
Edelhoff D, Sorensen JA.Tooth structure removal associated with various preparation designs for posterior teeth. Int J Periodontics Restorative Dent 2002 ; 22 (3) : 241-9.
Edelhoff D, Liebermann A, Beuer F, Stimmelmayr M, Güth JF. Minimally invasive treatment options in fixed prosthodontics. Quintessence Int 2016 ; 47 (3) : 207-16.

Le principe d’économie tissulaire sera cette année encore très présent parmi les thématiques présentées lors des séances de dentisterie restauratrice et de prothèses au prochain congrès de l’ADF. Pour résoudre une problématique clinique, il consiste à préserver au maximum l’intégrité des tissus dentaires non altérés dans la mise en œuvre de la thérapeutique envisagée ; autrement dit, éviter au maximum le sacrifice de tissus dentaires sains lors des séquences de préparation dentaire. L’avènement et les progrès du collage ont permis, en prothèse notamment, le développement de solutions restauratrices plus conservatrices puisque l’adhésion permet de s’affranchir des principes mécaniques de rétention nécessaires aux restaurations scellées, et donc du sacrifice tissulaire nécessaire à l’obtention de préparations rétentives. Pour prendre conscience de l’importance de ce sacrifice tissulaire, nous vous proposons cette semaine le rapport de deux articles références parus en 2002 qui répondent précisément à cet objectif.

Dans ces deux études menées au laboratoire, Edelhoff et Sorensen ont mesuré la quantité de tissus éliminés pour réaliser, à partir d’une dent intacte de travaux pratiques, différentes préparations correspondant aux différents types de restaurations prothétiques possibles dans les secteurs antérieurs et postérieurs. Ils ont ainsi réalisé tous les types de préparations sur des dents en polymères et ont mesuré la perte de masse par rapport à la couronne intacte (le résultat retenu étant la valeur moyenne de 10 préparations réalisées pour chaque type considéré). Les auteurs montrent d’abord que pour les dents antérieures maxillaires, une préparation corono-périphérique engendre une perte tissulaire de 63 à 72 % du volume total de la couronne dentaire, alors que la perte tissulaire associée aux préparations pour facette varie de 16,5 à 30 % selon le type de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Fracture traumatique de l’incisive centrale : quelles solutions ?

Les causes des traumatismes dentaires chez l’adulte sont variées, pouvant résulter d’un impact avec un objet en mouvement, d’une chute,...
Odontologie restauratrice

Quand l’orthodontie se fait réparatrice

Diagnostic Le niveau d’hygiène est alarmant, car le rituel du brossage des dents n’est pas instauré dans la famille. Des...
Odontologie restauratrice

Matériaux et usures dentaires

La perte de tissus dentaires est fréquemment associée aux lésions carieuses. Or les bactéries ne sont pas toujours impliquées dans...
Odontologie restauratrice

Les usures irrégulières : gérer la réalisation du mock-up

La sévérité des usures, comme leur étiologie (attrition, abrasion, érosion ou, plus fréquemment, une combinaison de ces dernières [1]), est...
Odontologie restauratrice

Étiologie des lésions d’usure amélaires

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Elle est physiologique dans la majorité des cas car elle n’engendre pas de...
Odontologie restauratrice

Jusqu’où peut-on conserver dans les cas de fêlures ?

Étiologie des fêlures dentaires Les causes occlusales Une malocclusion, une parafonction, ou encore une mastication unilatérale peuvent susciter des fêlures...