Comment les troubles respiratoires du sommeil peuvent impacter la santé orale

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°5 - 7 février 2024 (page 36-40)
Information dentaire
Bien dormir est un facteur clé pour préserver une bonne santé. Et pour bien dormir, il faut bien respirer pendant le sommeil. Dans ce numéro spécial dédié au souffle, cet article vise à décrire les relations entre les troubles respiratoires du sommeil et la santé orale.

Les troubles du sommeil en relation avec la respiration

Dans la récente révision de la Classification internationale des troubles du sommeil établie par l’American Academy of Sleep Medicine en 2023, nous retrouvons la catégorie des troubles du sommeil en relation avec la respiration qui comprend, entre autres, le syndrome d’apnée/hypopnée obstructive du sommeil (SAHOS). Ce trouble respiratoire lié au sommeil intéresse de tout près le chirurgien-dentiste pour de multiples raisons. Sa prévalence dans la population générale adulte est très importante : on estime que 1 milliard d’adultes âgés de 30 à 69 ans dans le monde sont atteints de SAHOS, dont 425 millions d’adultes souffrant d’une forme modérée à sévère [1]. Malheureusement, on estime que la majorité des cas restent non diagnostiqués en raison de l’absence ou de la sous-évaluation des signes et symptômes associés.

Pendant le sommeil, le SAHOS se caractérise par des épisodes répétés d’interruption complète de la ventilation (apnées) ou de réductions significatives de la ventilation (hypopnées) malgré les efforts des muscles de la respiration (dont le diaphragme). Ces épisodes surviennent à cause d’une obstruction complète ou partielle des voies aériennes supérieures, notamment au niveau de l’oropharynx et de l’hypopharynx, et sont responsables d’une hypoxie intermittente résultant d’une réduction du taux d’oxygène dans le sang variable, mais souvent non négligeable. Pour faire face à ces épisodes ventilatoires anormaux, plusieurs mécanismes se mettent en place afin de regagner une perméabilité des voies aériennes et de réapprendre à respirer. Cependant, vu la répétition cyclique, le sommeil devient perturbé, interrompu par plusieurs micro-éveils ou réveils complets, avec un retentissement sur sa qualité et souvent aussi sur sa quantité.

Les facteurs de risque les plus communs du SAHOS incluent toutes les conditions anatomiques…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Médecine

Article réservé à nos abonnés Le souffle, le milieu buccal, miroirs des territoires traversés

Segments et cavités traversés (fig. 1) Le tractus trachéo-broncho-pulmonaire Le souffle est généré naturellement par les poumons en tant que...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Préserver le SOUFFLE de vie NASAL de l’enfant

Le mode de ventilation physiologique est considéré comme étant nasal durant toute la vie. Le passage de l’air par l’étage...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Halitose

Qu’est-ce que l’halitose ? L’halitose est une odeur désagréable dans l’air expiré dont l’intensité dépasse un niveau socialement acceptable et...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Reprendre son souffle ! La respiration et le stress

Souffle ou soupir Le soupir peut être considéré comme un signe de tristesse, de soulagement ou d’épuisement. Dans une étude parue...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Prise en charge du patient fibromyalgique au cabinet dentaire

La fibromyalgie est un trouble neurosensoriel caractérisé principalement par une douleur chronique généralisée. Toutes les parties du corps peuvent être...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Trichomonas tenax

RÉSUMÉ Trichomonas tenax est un parasite anaérobie présent dans la cavité buccale de l’Homme, mais aussi de certains animaux de...