Céramiques en prothèse supra-implantaire : quelles options en 2020 ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°3 - 15 septembre 2020 (page 230-239)

Le modèle de travail est scanné sans, puis avec le pilier ciré afin d’obtenir la copie conforme en zircone (c-f).

Information dentaire
La zircone 3Y-TZP est une céramique dense adaptée à la fabrication de piliers implantaires, plus volontiers indiquée dans les zones esthétiques présentant une gencive fine. Elle évite l’aspect grisé du titane tout en conservant une biocompatibilité comparable voire légèrement supérieure. La CFAO permet de réaliser, sur mesure, les portions transgingivale et coronaire du pilier, en limitant ainsi toute retouche néfaste.

En prothèse plurale, la suprastructure prothétique est constituée d’une armature zircone stratifiée ou monolithique maquillée, transvissée directement (direct implant) ou indirectement (via des piliers intermédiaires en titane) sur les implants. En prothèse unitaire, à ces deux options s’ajoute la possibilité de réaliser une couronne en disilicate de lithium, stratifiée ou monolithique. La connectique de ces piliers céramiques unitaires doit impérativement être en titane, pour empêcher son usure par la zircone et perdre alors l’indexation anti-rotationnelle. Dans ce cas, la suprastructure, collée ou bloquée mécaniquement sur une embase en titane, engendre un joint qui doit être le plus fin possible, afin de limiter la colonisation bactérienne.

1. Options d’assemblage implant/prothèse. Il existe différentes options implant/pilier et pilier/couronne. La jonction pilier/couronne peut être scellée (pilier tout zircone), collée (avec Ti-base ou pilier zircone), vissée (piliers mixtes) ou fusionnée (armature titane). Le mode d’assemblage influence les propriétés générales de l’édifice prothétique.

Les reconstructions prothétiques fixées supra-implantaires ont pour objectif de retrouver les caractéristiques fonctionnelles et l’aspect esthétique des dents naturelles, tout en s’intégrant à leur environnement biologique. À cet égard, les matériaux et les modes d’assemblage de ces édifices ont considérablement évolué ces dernières années (schéma 1 et tabl. I et II).

Historiquement, l’assemblage implantaire était composé de l’implant, de la couronne et d’un pilier implantaire qui faisait la jonction entre ces deux éléments. Le pilier était vissé dans l’implant et la couronne était scellée dessus (prothèse « scellée »). Les matériaux composant les éléments prothétiques étaient essentiellement des alliages métalliques. Ils permettaient en effet de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Opération infiltration : les fêlures de l’émail

Contexte En 2008, l’American Association of Endodontists (AAE) publie une classification des fractures longitudinales dentaires appelée « cracked teeth » et en...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Inlay-core et secteur antérieur, quelles solutions pour optimiser le rendu esthétique ?

Plusieurs solutions existent et font appel à des techniques de laboratoire alliant céramique et métal. L’inlay-core céramisé, l’inlay-core céramo-métallique traditionnel,...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les « détails » de l’esthétique

Les critères anatomiques, au nombre de cinq sont : la forme de contour, le volume tridimensionnel, les lignes de transition,...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les facettes dentaires, une thérapeutique minimalement invasive

Les praticiens sont de plus en plus confrontés à la demande esthétique de leurs patients, le sourire ayant une importance...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Esthétique et fonction : liaison numérique entre la clinique et le laboratoire

La complicité entre le laboratoire et le cabinet est aujourd’hui grandement améliorée par l’utilisation de nombreux outils numériques, qui modifient...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Restauration du sourire : “petits” moyens, grands résultats !

Lorsque des modifications sur des dents saines sont envisagées, le plus souvent chez de jeunes adultes demandeurs de traitements esthétiques...