Empreinte numérique ou conventionnelle en prothèse fixée Faible, moyenne et grande étendue

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°2 - 15 avril 2022 (page 112-120)
Information dentaire

– Quelles sont les indications de l’empreinte numérique en prothèse fixée ?

– Quels sont les avantages de l’empreinte numérique en comparaison avec l’empreinte conventionnelle ?

– Quels sont les enjeux pour le clinicien, le prothésiste et le patient ?

La transformation numérique ou transition digitale est le phénomène de mutation lié à l’essor des technologies numériques et d’internet. Elle touche aujourd’hui presque tous les corps de métiers et s’accompagne d’interfaces et d’outils facilitant les tâches à effectuer, la communication et l’évaluation des pratiques. La chirurgie dentaire est une discipline parfaitement intégrée dans cette e-transformation et ce depuis de nombreuses années. Que ce soient les logiciels de gestion, les systèmes de radiographie, les praticiens transforment l’information en la dématérialisant et en la rendant plus accessible. L’empreinte optique mérite une place de choix dans cette mutation de nos activités. En effet, invention du Dr François Duret dans les années 1970 [1], elle tend à s’imposer depuis quelques années dans les cabinets dentaires. Son principe repose sur l’émission d’un signal lumineux sur les surfaces dentaires dont la déformation permet après recapture de déterminer des coordonnées spatiales et la création d’un fichier 3D.

Aujourd’hui, les interfaces logicielles sont devenues simples et didactiques, et le chirurgien-dentiste a un large choix de systèmes disponibles sur le marché.

Les propriétés de l’empreinte optique

La prise d’empreinte constitue une étape cruciale de l’exercice prothétique. La technique conventionnelle semble aujourd’hui pour le patient, comme pour le clinicien, pesante. De nombreuses erreurs peuvent survenir lors de l’empreinte réalisée au silicone polyvinylsiloxane ou au polyéther, rendant le modèle, donc la prothèse également, inadaptés : mauvais contrôle du saignement, temps de travail, mouvements du patient, tirage, bulles, déchirure et déformation de l’empreinte lors du retrait, stabilité dimensionnelle de l’empreinte, désinfection, mauvaise coulée du plâtre… [2]. Les empreintes numériques éliminent de nombreuses étapes requises avec les empreintes…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible et CFAO

Séance CNO Responsable scientifique : Christophe Azevedo Intervenants : Jean Bonnet, Samy Benchikh Bien que ne mettant pas au rebut les méthodes...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Flux numérique et restauration imprimée en dentisterie restauratrice

Cas clinique Une patiente de 42 ans, sans antécédents généraux, consulte pour une douleur en bas à droite lorsqu’elle mange...
CFAO

Article réservé à nos abonnés L’apport des dispositifs électroniques d’enregistrement de la cinématique mandibulaire dans le flux de travail numérique

Ayons à l’esprit quelques fondamentaux. La simulation de la dynamique mandibulaire d’un patient et la position de son axe charnière...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La gestion fonctionnelle occlusale en numérique. Comment ça mâche ? Comment ça « match » ?

Mon histoire Cet article porte sur l’utilisation des nouvelles technologies dans notre profession et j’aimerais, afin d’illustrer mon propos, vous...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Le numérique à tout prix ?

Peut-être faudrait-il commencer par s’intéresser de près aux diverses formations existantes et s’attarder sur les protocoles déjà établis. Nos professions...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La digitalisation des teintes. Pourquoi ? Comment ? Pour quels résultats ?

La prise de teinte au cabinet dentaire n’est qu’une première étape pour la réussite de l’intégration de nos céramiques. Le...